Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 14:10
Le potager saison 6 (4)
Le potager saison 6 (4)Le potager saison 6 (4)
Le potager saison 6 (4)Le potager saison 6 (4)

Tout va bien dans le plus beaux des potagers. Les tomates poursuivent leur croissance. J’ai posé un second lien et enlevé les feuilles inutiles ou trop près du sol.

Les deux rangs de haricots verts ont fière allure. Grâce aux conseils de Guy, ils sont fournis et me laissent espérer de belles récoltes.

Ce matin j’ai repiqué les courgettes semées en godets. J’ai utilisé la même technique que pour les tomates : creuser une cuvette, arroser la terre et y jeter une poignée d’engrais. Bio bien sûr.

Les framboisiers m’offrent chaque jour une belle poignée de fruits succulents. Ma récompense après l’effort. En désherbant à proximité j’ai découvert un joli plant d’origan échappé du jardin voisin. Je l’ai protégé par des vielles tuiles posées tout autour.

J’ai fait un essai de semis de persil avec des graines récoltées il y a deux ans. Je n’en attends pas grand-chose mais qui ne tente rien n’a rien. Il me reste les semis réalisés dans la véranda avec des graines du commerce.

Je vais récupérer les graines des cèleris et les mettre dans un sac en papier. Ce sera l’occasion de faire un autre essai de semis. Après je raserai les pieds de céleri, histoire de voir s’ils m’offrent de nouvelles feuilles.

Dans quelques jours je récupèrerai des plants de courgettes et de poivrons chez un ami et le potager sera au complet. Une vraie ratatouille sur pattes !

Retrouvez les épisodes précédents en cliquant sur les liens ci-dessous.

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/2017/05/potager-c-est-parti-pour-la-saison-6.html

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/2017/05/le-potager-saison-6-2.html

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/2017/05/le-potager-saison-6-3.html

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Mon expérience
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 17:20
F comme framboisier

Le framboisier de nos jardins est aussi appelé la Ronce du mont Ida (Rubus idaeus). Il fait partie de la famille des Rosacées. Il  existe deux types de framboisiers : ceux dit "non remontants"  et les "remontants".

Les premiers fructifient vers juin-juillet sur les pousses de l'année précédente. Les seconds fructifient sur les pousses de l'année ; on récolte des fruits une première fois en septembre, puis à nouveau en début d'été l'année suivante. (Gerbeaud.com)

Les tiges du framboisier peuvent atteindre 1,50 mètre de haut, voire 2 mètres. Elles ne vivront que 2 ans, remplacées par de nouvelles pousses issues de la souche. De petites fleurs blanches précèdent les fruits. Arrivés à maturité, ceux-ci se détachent facilement, contrairement aux mûres sauvages.

Le framboisier est rustique et ne nécessite aucune protection hivernale. Il préfère la mi-ombre au plein soleil. Dans le Midi, il ne faut pas hésiter à l’arroser lors des fortes chaleurs car il n’aime pas la sècheresse. Sauf si vous avez acheté une variété résistante à la sècheresse. . Chaque année, en fin de saison, il faut procéder à la taille du bois mort.

En ce qui me concerne, je ne connais pas la variété de mes framboisiers, cadeau d’un gentil voisin jardinier. Je sais juste qu’ils ne sont pas remontants.

Les framboisiers produisent environ pendant une dizaine d’années.

Pour les multiplier, rien de plus simple : il suffit de prélever des drageons avec un morceau de racine en novembre.

Sources documentaires : Wikipédia, gerbeaud.com  et mon expérience

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 14:29
C comme calibrachoa

Le calibrachoa, qui fait partie de la famille des Solanacées, est un  cousin du bon vieux pétunia. Mais en version miniature. Ses nombreuses clochettes colorées en font un sujet idéal pour garnir des suspensions et obtenir de magnifiques cascades. Mais il se plait aussi en massif, planté en pleine terre.

Dans leurs régions d’origine, les provinces du sud du Brésil et du nord de l’Uruguay, les calibrachoas sont des vivaces. Sous nos climats, ils sont cultivés en annuelles. Un peu comme celle des pourpiers, leur floraison dure très longtemps. Sous nos latitudes, on profite de leur spectacle de mai à octobre. Offrez leur une exposition ensoleillée à mi- ombre.

Durant les fortes chaleurs, n’oubliez pas de les arroser copieusement, surtout si elles sont en pot ou en suspension. Il ne faut pas que leur terre se dessèche.

La hauteur de ces plantes varie de 15 à 50 cm.

Quand les fleurs auront séché, vous pourrez récupérer les graines, situées dans les capsules marron. Conservez-les à l’abri de l’humidité jusqu’au printemps prochain. Personnellement, je récupère pour cet usage des paquets de cigarettes vides auprès d’amis fumeurs. L’odeur de tabac éloigne les insectes qui pourraient être tentés de venir grignoter mon trésor végétal. J’utilise aussi de petits bocaux en verre et des tubes d’aspirine munis d’une capsule anti-humidité.

Documentation : http://www.jardiner-alin.fr/fiche/calibrachoa.html#moVWpf0sBvRcdW8X.99

Photo Capucine30 redig-web.com

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 14:34
Le potager saison 6 (3)
Le potager saison 6 (3)Le potager saison 6 (3)
Le potager saison 6 (3)Le potager saison 6 (3)

Les choses s’accélèrent au potager. Quinze pieds de tomates se sont installés mardi matin. Onze Cœur de bœuf (ma variété préférée) – des vraies, pas crénelées, un pied de Saint-Pierre, un Cornue des Andes, une zébrée et une noire (pas de Crimée). Plantées dans les règles de l’art par un jardinier émérite de mes amis : dans une vaste cuvette au fond de laquelle on a jeté une poignée d’engrais (bio) et un peu d’eau. Un système de perches en bambou horizontales et verticales assurera la stabilité des plants dès qu’ils commenceront à grandir. Il ne reste plus qu’à attendre et arroser chaque matin (ou soir).

Une partie des plantes aromatiques est restée à la maison, à proximité de la cuisine. Le potager n’est certes qu’à une cinquantaine de mètres de la maison mais c’est quand même plus pratique de les avoir sous la main. Il y a un basilic, un plant de ciboulette et un pied de verveine citronnelle, des lauriers sauce et des romarins. La sauge a élu domicile dans une grosse jarre d’Anduze, qu’elle partage avec un pied thym et un petit laurier.

Semés le 21 mai, les haricots verts commencent à sortir de terre. Le premier a poussé le 26 ami, suivi par une kyrielle le lendemain. Je pense que cette année, je mangerai mes haricots verts.

Du côté de mes semis personnels, ça pousse doucement. Petits basilics, plantules de persil et autres tomates cerise deviendront grands. Seules les graines de potiron se font tirer l’oreille.

Voici les liens qui mènent aux épisodes précédents.

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/2017/05/potager-c-est-parti-pour-la-saison-6.html 

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/2017/05/le-potager-saison-6-2.html

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 19:04

Voici, pour la dernière fois, les dictons relatifs au jardin et à la nature. Fruits d'une longue observation de nos anciens, ils ont toujours une base de réalité et une dose de bon sens. Même s'ils sont parfois un peu obscurs.

Cette semaine, ça sent les moissons de luzerne. C’est  vrai que dans le Midi une première coupe a déjà eu lieu. Ce mardi, c’est le moment idéal pour semer les haricots. Favorisée par le soleil, la vigne devrait accorder de belles récoltes à celui qui la cultive. Vu les prévisions météo, on prend le pari.

Attention à la Lune rousse qui a démarré le 26 avril et dure jusqu'au 25 mai. Cette période est délicate pour les plantes : prenez vos précautions !

 

Lundi 22 mai : saint Emilie, sainte Julie

A Sainte-Emilie, luzerne à pleine faucille.

A la Sainte Julie, le soleil ne quitte pas son lit.

Mardi 23 mai : saint Didier

Saint-Didier ramasse tout dans son devantier (tablier).

Haricot semé à la saint-Didier, en rapporte un demi-setier. (*)

Mercredi 24 mai : sainte Angèle

Après sainte-Angèle, le jardinier ne craint plus le gel.

Jeudi 25 mai : saint Urbain

S'il pleut à la Saint-Urbain, c'est quarante jours de pluie en chemin.

Soleil à la saint-Urbain, présage une année de vin.

Vendredi 26 mai : saint Philippe, saint Béranger

Quand il pleut à la Saint-Philippe, le pauvre n'a pas besoin du riche.

Tant que mai n'est pas au vingt-huit, l'hiver n'est pas tout à fait.

Samedi 27 mai : saint Ildevert

A saint-Ildevert, est mort tout arbre qui n'est point vert.

Dimanche 28 mai : saint Germain          

Soleil de saint-Germain nous promet du bon vin.

(*) Le setier est une ancienne mesure de grains de la contenance d'environ 156 litres. Un demi-setier équivaut donc à  78 litres.

 

Semaine du 22 au 28 mai 2017 

Capucine30 redig-web.com

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Adages populaires
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 16:59
Le potager saison 6 (2)
Le potager saison 6 (2)Le potager saison 6 (2)

Les choses sérieuses ont commencé. Après un nouveau passage du motoculteur, j’ai tracé cinq sillons qui accueilleront les plantations et semis.

Ce dimanche 21 mai, un jardinier ami est venu m’aider à semer les haricots verts. L’an dernier, j’avais été un peu chiche avec mes haricots : je n’en avais pas semé assez et en plus, je ne les avais sans doute pas assez enterrés. Résultat : une toute petite cueillette. Cette année, les semis en poquet de 5 ou 6 graines devraient m’assurer de belles récoltes. Pour dissuader les chats de venir remuer cette belle terre meuble si tentante, sur ses conseils, j’ai disposé des bouteilles d’eau entre les deux rangs. Ce système, ajouté à l’arrosage, devrait inciter les adorables félins – les miens et les autres – à aller jouer ailleurs.

Les vieux pieds de cèleri et de blettes continuent à monter en graines. Ce qui me permettra de faire des semis l’an prochain.

Le potager, c’est aussi un gros sureau dont les fruits serviront à faire de la confiture et un figuier dont les figues ont une fâcheuse tendance à tomber. Ce matin, j’ai déjà trouvé les premiers fruits au sol.

Quant à mes framboisiers, ils portent de nombreux fruits qui ne demandent qu'à murir.

Photos Capucine redig-web.com

 

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Mon expérience
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 10:47

Voici, comme chaque semaine, les dictons relatifs au jardin et à la nature. Fruits d'une longue observation de nos anciens, ils ont toujours une base de réalité et une dose de bon sens. Même s'ils sont parfois un peu obscurs.

Tout d’abord un dicton généraliste :

- Au mois de mai  pour une fois, le vent ne court pas sur le toit.

Cette semaine, les ennemis de nos plantations, petits jardiniers amateurs ou producteurs, s’appellent gelée, grêle et pluie. C’est pourquoi on peut peut-être patienter avant de tout installer au potager. Mieux vaut attendre une semaine de plus pour déguster de bonnes tomates que recommencer les plantations. A moins de posséder un tunnel.

 

Lundi 15 mai : sainte Denise

A la sainte Denise s'arrête la bise.

A la sainte-Denise, le froid n'en fait plus à sa guise.

Mardi 16 mai : saint Honoré

A la mi-mai queue de l'hiver, saint Honoré que de pois verts.

A la saint-Honoré s'il fait gelée, le vin diminue de moitié.

Mercredi 17 mai : saint Pascal

Tonnerre de Saint-Pascal, sans grêle, ce n'est pas un mal.

Jeudi 18 mai : saint Éric

Soleil à la saint-Éric promet du vin plein les barriques.

Vendredi 19 mai : saint Yves

Craignez le petit Yvonnet, le pire de tous quand il, s'y met.

Samedi 20 mai : saint Bernardin

S'il pleut à la saint-Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin.

Attention à la Lune rousse qui a démarré le 26 avril et durera jusqu'au 25 mai. Cette période est délicate pour les plantes : prenez vos précautions !

 

Semaine du 15 au 21 mai 2017 

Capucine30 redig-web.com

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Adages populaires
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 14:46
Petits semis deviendront grands. En attendant, ils profitent d'un beau week-end pour prendre l'air.

Petits semis deviendront grands. En attendant, ils profitent d'un beau week-end pour prendre l'air.

C’est reparti pour une sixième saison au potager. Ma troisième saison en solo à la barre de ce potager.

Il y a quelques semaines, un ami est venu me retourner la terre du potager avec un motoculteur équipé d’un grand soc. La terre, remuée en profondeur, a été laissée au repos. Quelques mauvaises herbes ont profité de ce qu’elles croyaient être une aubaine. Elles ne savaient pas que la jardinière est rusée. Profitant d’un superbe week-end, je les ai éliminées sans pitié. Un bon coup de râteau pour aplanir le terrain et le potager est prêt à recevoir ses futurs locataires.

Je dois récupérer quelques pieds de tomates et d’aubergines chez un gentil voisin jardinier. J’ai de mon côté semé tomates cerises, tomates jaunes « Yellow » et quelques pieds de courgettes. Il y a aussi des godets de basilic et de persil, frisé et plat. Je sèmerai mes haricots verts directement en place. Il y aura aussi quelques oignons offerts par un voisin.

Je complèterai avec quelques achats en jardinerie : poivrons, cèleris et blettes, ainsi que quelques pieds de salades. Cette année, je ne crois plus au miracle : il n’y aura donc pas de plants greffés dont le rendement n’a pas été à la hauteur des promesses de l’horticulteur.

Cèleris et blettes de l’an dernier ont été remisés dans un coin où ils pourront tranquillement monter en graines et assurer la production 2018.

Capucine30 redig-web.com

 

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Mon expérience
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 14:03
©redig-web.com©redig-web.com
©redig-web.com©redig-web.com©redig-web.com
©redig-web.com©redig-web.com

©redig-web.com

J'ai trouvé les premières orchidées Néotties nid d'oiseau (en haut à gauche) dans la garrigue. De prime abord, elles ne brillent pas par leur physique. mais si on les observe de très près, elles ne sont pas sans charme. Surtout quand elles poussent en groupe. Leur aspect peu engageant assure sans doute leur pérennité car peu de promeneurs ont envie de les cueillir.

Pas très attirante non plus l'orchidée Limidore (en bas au centre), tout en hauteur tel le cou d'une girafe.

Par contre, le géranium sauvage (en bas à droite) attire l'oeil avec ses petites fleurs pourpres. Si vous arrivez à prélever une plante munie de plusieurs racines, elle a beaucoup de chances de s'acclimater dans votre jardin et de refleurir chaque année.

Photos Capucine30 redig-web.com

 

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plante de garrigue
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 13:59

Voici, comme chaque semaine, les dictons relatifs au jardin et à la nature. Fruits d'une longue observation de nos anciens, ils ont toujours une base de réalité et une dose de bon sens. Même s'ils sont parfois un peu obscurs.

Tout d’abord quelques dictons généralistes :

- Brouillard de mai, chaleur de juin, amènent la moisson à point.

- Au mois de mai Il faudrait qu'il ne plût jamais.

- Que mai soit venteux ou clair, toute récolte aura bon air.

- En mai, fleurs au verger font en automne la destinée.

Cette semaine, les très redoutés Saints de glace arrivent. Ils se nomment Pancrace, Mamert et Servais et ont fait trembler des générations de jardiniers.

Attention aussi à la Lune rousse qui a démarré le 26 avril et durera jusqu'au 25 mai. Cette période est délicate pour les plantes : prenez vos précautions !

 

Lundi 8 mai : sainte Félicie

A sainte-Félicie, tous les lilas sont fleuris.

Mercredi 10 mai : saint Antonin

C'est à la Saint-Antonin que vend son vin le malin.

Jeudi  11 mai : saint Mamert, sainte Estelle

Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace.

Gare s'il gèle à la sainte-Estelle.

Vendredi 12 mai : saints Pancrace et Denis

Saint Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace ("Saints de Glace").

Les trois saints au sang de navet, Pancrace, Mamert et Servais, sont bien nommés les saints de glace.

Samedi 13 mai : saint Servais

Avant Saint-Servais, point d'été, après Saint-Servais, plus de gelée.

Dimanche 14 mai : saint Matthias

Saint Mathias casse la glace, mais s'il n'en trouve pas il faut bien qu'il en fasse.

 

Semaine du 8 au 14 mai 2017   

Capucine30 redig-web.com

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Adages populaires
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • Le blog de capucine30
  • : Je possède un petit jardin dans le Gard où je cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je m'éclate entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes réussites mais aussi mes échecs. Je vous montre les photos de mes endroits préférés. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs.
  • Contact

Recherche