Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 09:00

DSCN6369-001.jpgDSCN6328#001tomate2.JPG

 

La saison 3 du potager que je partage avec Louis vient de se terminer. C'est l'heure de dresser le bilan des réussites et des échecs.

Les tomates cerise ont joué les prolongations. La première semaine de novembre, j’ai récolté les dernières avant de procéder à l’arrachage de la structure supportant les pieds de tomates.

Pour éviter de propager d’éventuelles maladies, tous les pieds ont été stockés dans un tombereau dont le contenu sera ensuite brûlé. Les pieds de poivrons les y ont rejoint. Et les dernières salades, décidément trop coriaces, feront les délices des poules et des pigeons du voisin.

Il ne reste plus que les pieds de céleri. Des céleris dont Louis prédisait qu’ils ne pousseraient pas. Ils ont prospéré au-delà de nos espérances et parfument agréablement soupes et moules. Les céleris ont été installés en plein milieu du potager, à la seule place disponible à leur arrivée. A voir les feuilles du tour un peu marron, Ils semblent peu souffrir des pluies abondantes qui ruissellent sur ce terrain en pente. L’année prochaine, nous les installerons sur les côtés, où la déclivité est moins importante. En outre, cela permettra de labourer le terrain une première fois.

J’ai enfin récolté des potirons. Certes, ils ne sont pas énormes mais je suis contente. Après mes deux essais infructueux, c’est une juste récompense. Je les ai récupérés après le premier épisode cévenol d’octobre. Ils trônent dans la véranda avant de passer à la casserole.

Dans le carré des aromatiques, les pieds de persil qui ont repoussé à la fin de l’été sont superbes. Il est vrai que la température clémente qui s’éternise et l’arrosage généreux du ciel leur vont bien. Les pieds de thym sont tout aussi beaux. Seul le pied d’estragon dépare un peu dans ce lot de plantes à la santé insolente.

Au final, nous n’avons pas eu d’échec cette année. Nous n’avons pas eu beaucoup de bonnes grosses tomates comme nous les aimons, mais c’est la faute à notre pépiniériste préféré qui a laissé geler ses plants. L’année prochaine, nous essaierons de diversifier la provenance de nos plants.

Photos Capucine30 DLWeb30


DSCN6576-001.jpgsalades.JPGpanier-de-legumes.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Mon expérience
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • Le blog de capucine30
  • : Je possède un petit jardin dans le Gard où je cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je m'éclate entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes réussites mais aussi mes échecs. Je vous montre les photos de mes endroits préférés. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs.
  • Contact

Recherche