Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 15:23
jardin-en-liberté30 souffle ses 7 bougies chez Overblog

Il y a 7 ans, le 16 août 2009, je choisissais la plate-forme Overblog pour héberger mon blog, jardin-en-liberté30. Auparavant, ce blog avait déjà vécu une première vie sur Orange qui, du jour au lendemain, cessa cette activité. Ainsi va la vie des blogueuses et blogueurs.

En 7 ans, beaucoup de plantes ont poussé, ont trépassé aussi, dans mon petit jardin gardois et en dehors de ses murs. La bambouseraie de Généragues (près d'Anduze, dans le Gard) reste l'un de mes jardins préférés. J'ai plus récemment découvert l'Ubaye, Meyronnes et le col de Larche.

Durant ces 7 ans, près de 60 000 visiteurs sont passés, visionnant plus de 104 000 pages. certains sont devenus des ami (e)s, comme Yveline, Montpelliéraine et grande voyageuse.

Plus de 1 000 articles, photos et pages m'ont permis de vous faire partager ma passion pour les plantes, cultivées ou "sauvages",.

Parmi les articles les plus lus, le succès de ceux consacrés au bégonia bambou et au bégonia nénuphar ne faiblit pas.

Merci à tous, jardiniers et curieux.

Capucine30

 

jardin-en-liberté30 souffle ses 7 bougies chez Overblog
Partager cet article
Repost0
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 09:15
L'observatoire du Mont Aigoual. ©redig-web.com

L'observatoire du Mont Aigoual. ©redig-web.com

Voici une sélection de balades qui vous permettront de connaître un peu mieux le département du Gard. Il y en a pour tous les goûts : découverte du massif de l’Aigoual à travers son célèbre observatoire météo, marchés nocturnes, patrimoine historique et religieux avec l’abbatiale de Saint-Gilles aux portes de la Camargue, fête des vanniers…

L’Aigoual en vedette

L'estival de l'Aigoual propose du 6 au 7 août 2016 une découverte ludique et festive du massif de l'Aigoual !

C’est l’occasion de découvrir le mythique observatoire Météo-France du mont-Aigoual au sommet. Au programme, rencontres et échanges avec les météorologistes, ateliers et animations enfants, visites et balades commentées, expositions et projections, contes et spectacles, illumination et nuit des étoiles, marché de terroir...

Observatoire Météo : 04 67 42 59 83

A Prat-Peyrot, le Pôle nature 4 saisons met en vedette les sports de pleine nature ; vous y trouverez des navettes qui vous emmèneront au sommet.

Plus d’infos sur le site www.aigoual.fr

Marchés nocturnes

C'est l’occasion de découvrir de petits marchés locaux typiques et de flâner à la fraîche. Avec, parfois, une jolie ambiance musicale.

A Anduze, chaque mardi soir de l'été. De 19 heures à 23 heures, on y trouve artisans, artistes et producteurs.

Au Grau-du-Roi, tous les jours, de 17 heures à minuit, allez à la rencontre d’artistes et d'artisans locaux, sur le quai Colbert.

A Uzès, tous les mardis de l’été, de 17 à 23 heures, autour du Duché, découvrez des artisans et des producteurs locaux, dans une ambiance tango.

Visite de l'abbatiale de Saint-Gilles

Du mardi au vendredi, jusqu'au 16 septembre, une visite guidée d’une heure et demie permet de découvrir ce haut lieu de pèlerinage du monde chrétien. Cette abbatiale romane est classée par l'Unesco. Prix : 7 € et gratuit pour les moins de18 ans. Rendez-vous devant l'office de tourisme, place Frédéric-Mistral, Saint-Gilles (04 66 87 33 75).

Jardins extraordinaires

Générargues

Sur 12 hectares, la bambouseraie offre au visiteur l'occasion de se promener dans une véritable forêt de bambous. La Bambouseraie est ouverte du 1er mars au 15 novembre - 7 jours sur 7, en journée continue, même les jours fériés. A la sortie du parc, un grand espace est réservé à la vente de plantes en pots : bambous, érables, plantes à fleurs... On voudrait les emporter toutes chez soi. Jusqu'au 30 septembre, ce petit paradis exotique est ouvert de 9h 30 à 19 heures ; du 1er octobre au 1er novembre, de 9 h 30 à 18 heures ; du 2 novembre au 15 novembre, de 9 h 30 à 17 heures

Attention, si vous ressortez, il ne vous sera plus possible de retourner dans le parc. Un conseil, arrivez vers 9 h 30, avant la grande foule, et offrez-vous un grand bol de nature jusqu’à 13 heures. Les chiens sont acceptés en laisse. Il est impossible de pique-niquer à l’intérieur du parc mais un snack fonctionne du 18 juin au 31 août.

Ma suggestion : retenez donc une table à l'auberge des Tilleuls, à Générargues, à quelques centaines de mètres de la bambouseraie. Le lieu est agréable et la cuisine délicieuse.

Tarifs : adulte, 10,50 € ; 6,30 € pour les enfants de 4 à 11 ans. Il existe un tarif spécial famille.

Nîmes

Les jardins de la Fontaine sont un véritable enchantement pour les yeux. En bas, une vaste esplanade plantée de grands arbres, où il fait bon pique-niquer sur les pelouses. Et le réseau de canaux. A ne pas manquer, le petit jardin qui jouxte les restes du temple de Diane (au fond à gauche). Ensuite, une grande volée d'escaliers à balustres mène dans les étages supérieurs et jusqu'à la tour Magne, qui domine la ville. l'entrée du jardin est gratuite mais la visite de la tour coûte 2 €.

Attention, en raison du vent, les jardins sont fermés au public ce dimanche 7 août.

Rousson

Le lieu offre plusieurs jardins thématiques : un verger mémoire, une parcelle de céréales anciennes et plantes compagnes, un jardin botanique, un potager médiéval et jardin de simples, un jardin fruitier. On y trouve aussi une charbonnière, la meule et la cabane du charbonnier. Un sentier relie ces différentes parties qui recouvrent 6 hectares.

Visite libre : 5 € pour les adultes, 2 €/ pour les enfants.

Visites guidées sur rendez-vous au 04 66 85 66 90 ou au 06 45 64 98 72.

Fermé le lundi.

Uzès

Le jardin médiéval se niche dans l'impasse Port Royal. En juillet et août, il est ouvert de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 à 18 heures. Au pied des tours du Roi et de l’Evêque, c’est un herbier géant .A voir également, des expositions, des manifestations culturelles et artistiques. Contact au 04 66 22 38 21.

Entrée : 4,50 €, Tarif réduit : 2 €, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Le prix comprend la visite du jardin botanique et des expositions.

Mialet

L’arboretum de bonsaïs shizen-do est situé sur la RD 50, à 500 mètres du pont des Abarines. Visite tous les jours jusqu’au 1er novembre.

Tarif: 7 € et 3,50 € (enfants de 4 à 12 ans. Renseignements au 09 64 47 22 78.

Animation spéciale ce dimanche 7 août : présentation de la cérémonie du Thé traditionnelle japonaise (par P.Bongrand). Démonstration de Taïchi et de Qi-gong et présentation/ dégustation du Kombucha par Daria Bailly. Présentation des animaux miniatures de la bergerie (chevaux, ânes, chèvres, moutons, vaches, alpagas, etc.)

Fête de la Vannerie à Vallabrègues

Succès confirmé pour la grande fête annuelle de la vannerie puisqu’elle en est à sa 27e édition.

Les 13 et 14 août 2016, les habitants de Vallabrègues vont faire revivre la fièvre "des baissiers", le retour au village des hommes partis plusieurs semaines récolter le roseau de Camargue. Les visiteurs pourront découvrir 80 artisans venus du monde entier, venus présenter leurs vanneries

Le village des vanniers sera ouvert de 9 heures à 20 heures. Ne ratez pas l’atelier d’initiation vannerie avec Plume d’Osier.

Samedi13 août, à 17 heures, spectacle hommage (gratuit) aux vanniers de Vallabrègues, mis en scène par Patrice Blanc, au lac.

A partir de 19 heures, animation musicale. De 22 heures à 2 heures, soirée dansante avec le disco mobile Jean-Marie Fina.

Dimanche 14 août, à 10 heures 30, messe en provençal dans les arènes du village. A 13 heures, vous pourrez déguster le Grand Aïoli traditionnel proposé par e chef Nicolas Vigier.

A 16 heures, « Le Design, un pont vers l’avenir », conférence de Maud Maubert, jeune designer.

Dès 19 heures, place à la musique jusqu’à 2 heures. A 22 h 30, feu d’artifice.

Possibilité de se restaurer sous une tente (avec brumisateurs) en réservant en mairie au 04 66 59 20 52 ou sur place. Parkings gratuits.

L’entrée est à 4 euros pour les adultes.

Plus d’informations sur le site www.fetedelavannerie.com

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 15:35
Jusqu'au montera le plumbago ?

Jusqu'au montera le plumbago ?

Dans mon jardin, il y a deux plumbagos du Cap. L'un en pot, de petite taille, parce mon husky l'a un peu malmené quand il était bébé. L'autre énorme, en pleine terre.

Ce géant est en fait un semis spontané issu des fleurs du premier. Je vous l'avais montré l'année dernière ; il avait déjà une bonne taille. Mais en 2016, il est littéralement atteint de gigantisme.

Il dépasse les deux mètres de hauteur. Si vous vous demandez si le plumbago est gélif, je suis tentée de vous répondre "non". En effet, s'il est un peu protégé par le pommier du Japon au milieu duquel il s'est installé, il ne bénéficie d'aucun dispositif hivernal particulier.

A la différence de son voisin le citronnier.

Photo Capucine30, redig-web.com

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 15:27
Courgettes en fleurs. ©redig-web.com

Courgettes en fleurs. ©redig-web.com

Alors que certains dégustent leurs courgettes, haricots verts et autres bons légumes de leur potager, j’attends encore mes premières courgettes. Cette année, j’ai fait mes plantations un peu tard, vers la mi-mai, et Dame nature me le fait payer.

Mes tomates Cœur de bœuf, poivrons, aubergines, cèleris et blettes poussent mais leur production se fait attendre. Les courgettes sont en fleurs mais, pour l’instant, pas le moindre petit légume en vue. Au jardin, surtout au potager, il faut faire preuve de patience, c’est bien connu.

Petits poivrons et petites aubergines grandissent mais la ratatouille est encore loin.

J’ai donc dû me contenter de mes salades. Des dix spécimens (variété feuilles de chêne) repiqués en mai, il n’en reste qu’un. Mais je suis un peu déçue par la production de cette année. J’ai trouvé mes salades un peu coriaces. Je crois que l’année prochaine, je choisirai des sucrines.

Heureusement, il y a les tomates cerise qui me font passer le temps lors de l’arrosage du soir. C’est un avant-goût de mes futures récoltes.

Côté haricots verts, c’est la Bérézina. J’ai fait un semis en ligne, un grain tous les dix centimètres environ, espérant que tous germeraient. Funeste (voire stupide) erreur : seules quelques plantules sont sorties de terre. Je viens de refaire un second semis, en poquets de plusieurs grains cette fois, pour essayer de regarnir les lignes.

Ce matin, j’ai fait une grosse opération désherbage, grandement facilitée par les pluies diluviennes tombées ces derniers jours. Liserons et pourpiers ont fait les délices des poules du voisin.

Photos capucine30 redig-web.com

 

Tomates Coeur de boeuf.

Tomates Coeur de boeuf.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 03:17
La badasse. ©redig-web.com

La badasse. ©redig-web.com

Appartenant à la famille des fabacées, Dorycnium pentaphyllum, la badasse, est un petit arbrisseau emblématique des garrigues de la zone méditerranéenne.

La plante est aussi appelée dorycnie à cinq feuilles. Elle fleurit d’avril à juillet. Ses fleurs blanches groupées lui ont fait donner le surnom de « blanquet ».

Ses feuilles étroites et poilues mêlées à ses petites fleurs blanches lui donnent l’allure d’un coussin moelleux. Cette plante méditerranéenne très mellifère attire de nombreux insectes pollinisateurs, en particulier les abeilles. De nombreux papillons de nuit en raffolent.

Photo Capucine30 redig-web.com

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 07:44
La bambouseraie de Générargues offre fraîcheur et dépaysement. ©redig-web.com

La bambouseraie de Générargues offre fraîcheur et dépaysement. ©redig-web.com

Le département du Gard recèle de nombreux jardins, publics ou privés. En cette période de températures extrêmes, ils constituent des havres de paix. parmi mes préférés, la célèbre bambouseraie de Générargues, non loin d'Anduze.

Générargues

Sur 12 hectares, la bambouseraie offre au visiteur l'occasion de se promener dans une véritable forêt de bambous. La Bambouseraie est ouverte du 1er mars au 15 novembre - 7 jours sur en journée continue, même les jours fériés. A la sortie du parc, un grand espace est réservé à la vente de plantes en pots : bambous, érables, plantes à fleurs... On voudrait les emporter toutes chez soi. Du 21 mars au 30 septembre, ce petit paradis exotique est ouvert de 9h 30 à 19 heures ; du 1er octobre au 1er novembre, de 9 h 30 à 18 heures ; du 2 novembre au 15 novembre, de 9 h 30 à 17 heures. Tarifs : adultes : 8,60 € ; enfants (moins de 12 ans) : 5,10 €. Attention, si vous ressortez, il ne vous sera plus possible de retourner dans le parc. Un conseil, arrivez vers 9 h 30, avant la grande foule, et offrez-vous un grand bol de nature jusqu’à 13 heures. Les chiens sont acceptés en laisse. Pas de pique-nique à l’intérieur du parc mais un snack fonctionne du 18 juin au 31 août.

Nîmes

Les jardins de la Fontaine sont un véritable enchantement pour les yeux. En bas, une vaste esplanade plantée de grands arbres, où il fait bon pique-niquer sur les pelouses. Et le réseau de canaux. A ne pas manquer, le petit jardin qui jouxte les restes du temple de Diane (au fond à gauche).

Ensuite, une grande volée d'escaliers à balustres mène dans les étages supérieurs et jusqu'à la tour Magne, qui domine la ville. l'entrée du jardin est gratuite mais la visite de la tour coûte 2 €.

Rousson
Les amoureux de la nature et des jardins, les naturalistes amateurs et les promeneurs curieux trouveront dans ce lieu de quoi s’extasier : le week-end de 15 à 18 heures, et en semaine, de 10 à 12 heures et de 15 à 18 heures. Les visites se font sur un parcours d'1 km à travers des espaces aménagés (jardin botanique, potager médiéval, jardins de simples, verger mémoire…) où l'on découvre la flore des basses Cévennes. Il y a un "verger mémoire" composé d'oliviers, de mûriers et de cépages de collection, un jardin botanique, un jardin médiéval et un jardin de plantes aromatiques… le tout autour d'une source, et entouré de magnifiques chênes.

Deux formules sont proposées : visite libre (4 € par personne et 2 € par enfant de 2 à 16 ans) ou visite guidée sur réservation (6 € par personne pour 5 à 10 personnes et 5 € par personne pour plus de 10 personnes).

Uzès

Le jardin médiéval se niche dans l'impasse Port Royal. Il est ouvert en semaine de 14 à 18 heures, le week-end, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 à 18 heures. Au pied des tours du Roi et de l’Evêque, c’est un herbier géant .A voir également, des expositions, des manifestations culturelles et artistiques. Contact au 04 66 22 38 21.

Entrée : 4 €, Tarif réduit : 2 €, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Le prix comprend la visite du jardin botanique et des expositions.

Mialet

L’arboretum de bonsaïs shizen-do est situé sur la RD 50, à 500 mètres du pont des Abarines. Visite tous les jours jusqu’au 1er novembre.

Tarif: 6 € et 3 € (moins de 16 ans). Renseignements au 09 64 47 22 78.

Les Jardins de la Fontaine, à Nîmes. ©redig-web.com

Les Jardins de la Fontaine, à Nîmes. ©redig-web.com

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 15:36
La garance aime se cacher au pied d'autres plantes. ©redig-web.com

La garance aime se cacher au pied d'autres plantes. ©redig-web.com

La garance des teinturiers, ou garance rouge, Rubia tinctorum, est une plante vivace qui appartient à la famille des Rubiaceae. Elle fut longtemps cultivée pour la production d'une teinture rouge extraite de ses rhizomes. Les uniformes de l'armée française l'employaient abondamment jusqu'à la Première Guerre mondiale. Cette teinture naturelle a été remplacée par des colorants synthétiques.

Ses tiges, rampantes ou grimpantes, peuvent mesurer jusqu’à plus d'un mètre de longueur. Ses feuilles sont munies de petits aiguillons sur la nervure principale et sur les bords. Attention si vous essayez de l’arracher à mains nues. Ce n’est pas une arme de défense mais un moyen de s’accrocher aux autres plantes. Si vous coupez une tige, vous découvrirez qu’elle est section carrée, contrairement à beaucoup de végétaux qui ont une section ronde.

Au début de l’été, de petites fleurs jaunes apparaissent. Elles donneront naissance à de petits fruits noirs. (Source : Wikipédia et revues spécialisées).

Depuis des années, des pieds de garance ont élu domicile entre les tiges d’un corète du japon et d’un vieux rosier. Et aucun d’eux ne semble en souffrir.

Fidèle à l’esprit du jardin, « jardin en liberté », je laisse tout ce petit monde vivre sa vie.

Photo Capucine30, redig-web.com

Partager cet article
Repost0
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 20:27
Les baies encore vertes d'Osyris alba. ©redig-web.com

Les baies encore vertes d'Osyris alba. ©redig-web.com

Osyris alba, appelée aussi « Rouvet blanc » même si elle n’est pas blanche, est une plante caractéristique de la zone méditerranéenne. Elle appartient à la famille des Santalacées.

Avant sa floraison, et même pendant celle-ci, Osyris n’attire pas l’attention. C’est quand ses baies apparaissent, d’abord vertes, puis dans des nuances de rouge et d’orange, que la plante est intéressante. Ses tiges rappelant un peu celles du genêt ont parfois servi à confectionner des balais. Osyris a aussi une certaine ressemblance avec le jasmin.

Attention, ses baies sont réputées toxiques mais ce n’est pas prouvé. Dans le doute, contentez-vous d’en faire des bouquets qui décoreront la maison au moment des fêtes de fin d’année.

Ce sous-arbrisseau peut mesurer de 40 cm à 1,5 mètre. Il y a des pieds mâles et des pieds femelles. Au moment de la floraison, de mai à juillet, ses tiges vertes dressées se parent de petites fleurs jaunes. Les fruits arrivent à maturité en août-septembre.

Osyris alba aime les terrains broussailleux et secs. On le rencontre abondamment dans le Midi, jusqu’en Corse, et même en Charente maritime.

Photos Capucine30 redig-web.com

Arrivées à maturité, les baies d'Osyris deviennent rouges. ©redig-web.com

Arrivées à maturité, les baies d'Osyris deviennent rouges. ©redig-web.com

Partager cet article
Repost0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 15:49
Petites tomates Coeur de boeuf.©redig-web.com

Petites tomates Coeur de boeuf.©redig-web.com

Les plantules de courgettes. ©redig-web.com

Les plantules de courgettes. ©redig-web.com

L’avantage, quand on achète des plants greffés, c’est que l’on obtient rapidement des légumes. Mes plants de tomates greffés portent déjà des petites Cœur de bœuf. J’espère que les plantes vont vite grandir car je me demande comment elles vont supporter les fruits qui devraient être de bonne taille.

Le gentil voisin qui est venu m’aider à les repiquer les a installées dans de vastes cuvettes qui permettent de ne pas gaspiller l’eau lors des arrosages.

Semées il y a une dizaine de jours, les premières courgettes sortent de terre. Comme j’ai mis 3 graines par cuvette, il faudra que je supprime 2 plantules. Au lieu de les jeter, je vais les repiquer dans une rangée libre.

Mes salades Feuilles de chêne continuent à attirer les escargots. Pourtant, j’ai éparpillé des coquilles d’œuf brisées pour dissuader les intrus. Ces petites bêtes voraces m’en ont dévoré deux. Heureusement, comme le cœur de la salade n’est pas atteint, elles repartent. Si cela continue je vais abandonner la lutte écologique pour revenir à des méthodes plus traditionnelles.

J’ai mangé mes premières framboises. Un vrai délice qui n’a rien à voir avec celles que l’on achète en magasin, souvent très cher.

Samedi dernier, j’ai semé des haricots verts (variété Talisman de Clause). J’attends avec impatience la sortie de mes haricots verts. J’espère que ma récolte sera aussi belle et abondante que celle de l’an dernier.

Capucine30 redig-web-com

Les framboises : un vrai délice ! ©redig-web.com

Les framboises : un vrai délice ! ©redig-web.com

Partager cet article
Repost0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 17:50
Les acanthes se sont installées au pied du sureau du potager.©redig-web.com

Les acanthes se sont installées au pied du sureau du potager.©redig-web.com

Acanthus mollis est elle aussi une plante emblématique du bassin méditerranéen. Elle fleurit de juin à juillet. Elle arbore des hampes portant des fleurs d'un délicat blanc-rose bordées de pourpre qui peuvent atteindre 1,50 à 2 mètres de hauteur. Elle aime les sols bien drainés et une exposition soleil-mi ombre. Sous un climat doux, ses feuilles coriaces et piquantes sont persistantes.

Attention, pensez à lui laisser de la place car la plante est de belle taille. Elle déteste être dérangée. Pour la multiplier, il est donc conseillé de ne pas chercher à diviser une touffe mais à semer les graines que vous récupérerez après la floraison.

En cas de sècheresse intense, arrosez-la sous peine voir ses feuilles pendre, justifiant alors parfaitement son nom d’"acanthe mollis". Le gel, s’il se prolonge, peut faire disparaître la plante mais celle-ci renaîtra au printemps suivant.

La légende attachée à la plante est empreinte de violence. Dans la mythologie grecque, Acanthe (Akantha) était une nymphe. Apollon (dieu du soleil) voulut l'enlever et elle le griffa au visage. Pour se venger, il la métamorphosa en une plante épineuse qui aime le soleil, et qui porte depuis son nom.

La feuille d'acanthe est le décor caractéristique des chapiteaux de l'ordre corinthien ; c'est aussi un des plus fréquents motifs des sculptures de l'art roman.

Photo Capucine30 redig-web.com

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • : J'ai un petit jardin dans le Gard. J'y cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je trouve mon bonheur entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes reussites mais aussi mes echecs. Je vous montre les photos de mes plantes preferees. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs. Photos capucine30 Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30
  • Contact

Recherche