Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 23:00

Voici une deuxième planche de photos de plantes que l'on rencontre actuellement dans la garrigue.

DSCN5143#001

La patience crépue

Le myosotis

DSCN4189#001

Le lilas d'Espagne 

DSCN6343-001.jpg

La catananche

ciste-blanc-001.jpg

Le ciste blanc

Cisterose-001.jpg

  Le ciste rose

DSCN3292-001.jpg 

Le chardon bleu

DSCN6323-001.jpg

 

Un champ de psoralées   

 

Photos Capucine30 DL Web 30

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 07:39

DSCN4305.JPG

 

Hypericum perforatum, le millepertuis perforé, est aussi appelé trescolan, erbo de San-Jehan (herbe de Saint-Jean. C'est une plante aux mille aspects. On en trouve des grandes, des petites, rampantes ou non. Mais toutes en commun d'avoir cinq pétales et de nombreuses étamines, le tout d'un jaune éclatant. Style "bouton d'or".

Les perforations dont il est question sont en fait de petits réservoirs remplis d'huile essentielle, situés dans les feuilles et que l'on voit par transparence.

Attention danger : feuilles et fleurs contiennent un pigment photosensibilisateur qui peut provoquer oedèmes et rougeurs.

Photos Capucine30 DLWeb

DSCN6394-001.jpg 

 

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 16:37

DSCN6392-001.jpgDSCN6395-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'alternance de périodes de grande chaleur et de pluies a fait sortir quelques champignons. Comme je ne suis pas spécialiste, je me garderai bien de vous dire le nom de ceux que j'ai rencontrés ce matin.

Mais je ne ferais pas confiance au spécimen de gauche, pourtant très attirant avec son joli chapeau pourpre.

Photos Capucine30 DLWeb 30

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 23:00

Voic une planche de photos de plantes que l'on rencontre actuellement dans la garrigue.

DSCN6367-001.jpg La chicorée sauvage

mauve

La mauve

 

Les jolies fleurs jaunes du sedum

L'astérolide épineuse

 C COMME CLEMATITE FLAMETTE

La clématite flammèche est une grande paresseuse qui aime ramper sur le sol 

  DSCN6415leuzee-001.jpg

Après la floraison, ce chardon arborera un cône aux écailles argentées, d'où le nom de leuzée à cône

 P COMME POIS

Le pois de senteur

 S COMME SCABIEUSE

La scabieuse

 

Photos Capucine30 DL Web 30

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 10:31

DSCN6335#001DSCN6336#001

 

Aujourd’hui il pleut. D'un côté, c’est bien parce que cela nous dispensera de l’arrosage mais de l'autre cela ne fait pas l'affaire de nos tomates auraient bien besoin de soleil pour murir. Cœur de bœuf, Marmande, en grappes ou cerises, elles nous narguent, bien vertes. Dans les potagers voisins, certains ont déjà procédé à leur première récolte. Sans doute sont-ils mieux exposés que le nôtre.

Nous avons récolté nos premiers haricots verts. Un vrai délice ! Dommage que nous n’en ayons mis qu’une seule rangée. Première récolte aussi pour nos aubergines et nos courgettes rondes.

Nos petites scaroles grandissent ; nous allons sans doute les repiquer cette semaine. Louis a passé le motoculteur dans la plate-bande libérée par les laitues. J’ai ratissé pour éliminer les cailloux. Un second passage du motoculteur et le terrain sera prêt pour accueillir nos salades. Les laitues trop montées ont fait le bonheur de la basse-cour du voisin, qui aime aussi beaucoup les pourpiers.


DSCN6341-001.jpg

 

Je surveille mes futurs potirons comme le lait sur le feu. Louis m’a appris que les fruits seraient à l’extrémité des tiges. J’ai déjà repéré quatre petits potirons. Les tiges grandissent très vite. L’une se dirige vers les framboisiers, l’autre à l’opposé. Je vais aller ramasser de la paille dans un champ récemment moissonné. Cela protégera les potirons de la boue et limitera la pousse des mauvaises herbes.

 

 

 

 

 

J’ai commencé à faire un purin d’orties dans une petite bonbonne de 5 litres. Cela fera un excellent activateur de compost à peu de frais. Le problème, c’est qu’il n’y a pas beaucoup d’orties dans notre potager.

 

Capucine30 DLWeb 30

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 14:43

DSCN6331-001.jpg

Adieu petits pois : déçu une nouvelle fois par ses pois, après trois petites récoltes, Louis a décidé que leur temps était passé. Il est vrai qu’ils prennent beaucoup de place avec leurs rames. En outre, installés entre potirons et courgettes, ils rendaient difficile l’entretien de ces deux planches de légumes. Ce sont les poules et le lapin du voisin qui vont être contents de l’aubaine.


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


DSCN6333-001.jpg

 

 

Les plants d’aubergine ont bien grandi et présentent déjà des fleurs, et même l’ébauche de jolis petits légumes.

A leurs côtés, les poivrons n’ont pas profité autant mais je ne suis pas inquiète.

Quant aux céleris, que Louis pensait ne pas voir grandir correctement, ils se portent à merveille.


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN6327-001.jpg

Au royaume des tomates, tout va bien. On distingue déjà quelques variétés différentes : les plus faciles à reconnaitre sont les tomates en grappes, cerises ou autres. L’année dernière, nos tuteurs en canne de Provence étaient à peine assez grands pour supporter des plantes atteintes de gigantisme. Cette année, nous les avons coupés plus grands mais nos plants de tomates seront manifestement plus petits que l’an dernier. C’est à n’y rien comprendre. Je console Louis en lui disant qu’il vaut mieux avoir des supports trop grands que trop petits.

Seul bémol : mes plants de tomates Yellow et tomates en grappes ont du mal à s’installer. Cela fait trois fois que je remplace certains d’entre eux. Je ne les ai sans doute pas élevés assez durement. Ils semblent avoir du mal à supporter le grand air.

 

Nos laitues sont délicieuses : tendres, sans la moindre trace d’amertume, joliment pommées. Elles apprécient apparemment d’être arrosées deux fois par jour. Nous avons déjà préparé celles qui vont leur succéder d’ici quelques semaines : des scaroles frisées.

Comme Châtaigne, l’un des deux chats de la maison, s’intéressait de très près à cette bande de terre travaillée finement, j’ai posé au-dessus de la plate-bande quelques-unes de rames des petits pois. J’ai vu cette technique de protection utilisée par les jardiniers de Saint-Gervais, en Haute-Savoie. Et cela marchait très bien.

Photos Capucine30 DLWeb30


DSCN6332-001.jpgDSCN6334-001.jpg

Partager cet article
Repost0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 08:06

BAMBOU.jpg

N1091-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce week-end, vous avez "Rendez-vous au jardin". C’est l’occasion de visiter, ou revisiter, des lieux ouverts toute l’année. Mais aussi la possibilité de découvrir des jardins qui ne sont accessibles au public que très rarement. Certaines visites sont gratuites, d’autressont payantes, pour assurer l’entretien des lieux. Plus de 2 300 lieux vous attendent.

Voici quelques jardins extraordinaires du Gard.

A Nîmes, les jardins de la Fontaine vont fourmiller d’animations : concerts, théâtre, contes, promenades commentées, ateliers…

A Aramon, le parc du château propose son parc méditerranéen.

A Concoules, le jardin du Tomple, niché au pied du Mont Lozère, est dans le, plus pur style « jardin anglais », avec ses collections d’hydrangeas, de pivoines, de plantes vivaces et surtout de rosiers. (4 €)

A Garrigues-Sainte-Eulalie, le jardin de la chapelle offre de multiples ambiances : un coin oriental, une fontaine, un potager, un enclos pour les tortues, un bassin, une cascade...

A Générargues, la Bambouseraie offre sa forêt de bambous ( 9,60 €, 5,60 € - 11 ans)

A Mialet, c’est un arboretum de bonsaïs qui attend le visiteur (7 €).

A Monoblet, les jardins de Mazet est un jardin des simples, entourant une maison de maître, une magnanerie et un parc de cèdres centenaires…

Au Pont du Gard, au cœur de la garrigue où serpente l’aqueduc, d’anciennes parcelles agraires ont été aménagées ou restaurées.

A Rousson, les jardins ethnobotaniques de la Gardie proposent un verger mémoire, une parcelle de céréales anciennes, un jardin botanique présentant une grande partie des espèces végétales poussant dans la région.

A Saint-André-de-Majencoules, le jardin des Sambucs est un jardin paysan (6 €).

A Saint-Chaptes, la visite du domaine de la tour est gratuite.

A Saint-Christol-lès-Alès, les jardins d'Aristée valorisent la biodiversité : ni arrosage, ni pesticide, ni traitement chimique. (Gratuit).

A Saint-Quentin-la-Poterie, le jardin de la Noria mérite le détour (6 €).

Et la liste n’est pas exhaustive.

Pour découvrir encore plus de jardins à visiter, allez sur le site du ministère de la Culture : http://www.rendezvousauxjardins.culture.fr/ 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 07:55

DSCN6307-001.jpgLes choses se sont accélérées au potager. Louis est allé couper des cannes de Provence pour faire des tuteurs pour les tomates.

Des piquets en fer ont été plantés à intervalles réguliers pour renforcer le dispositif et le tout solidarisé par des cannes horizontales.

Nous les avons plantés le 8 mai et, dans la foulée, nous sommes allés chez Antoine, le pépiniériste du village, pour acheter nos plants de légumes.

DSCN6312-001.jpgNous avons ramené tomates, poivrons et céleris. Côté tomates, nous n’avons guère eu le choix, la dernière gelée matinale ayant fait des ravages dans les jeunes plants.

Tant pis, je n’aurai pas de ces belles tomates rose au surnom évocateur de beefsteak tant elles sont grosses.

 

 

Dans la véranda, tomates yellow et tomates cerise grandissent bien mais ne sont pas encore prêtes à être repiquées. Je ne suis pas certaine d’obtenir des plants de cumin : les plantes sont très fragiles en raison de leur extrême finesse. L’an dernier, déjà, je n’ai rien eu.

 

DSCN6313-001.jpg

 

 

Comme j’ai récupéré les graines de mon basilic en fin de saison, je vais les semer, en croisant les doigts pour que la plante mère n’ait pas été issue de graines hybrides. C’est la raison de l’échec de nos semis de tomates. C’est anormal de nous vendre des plantes issues de graines hybrides (qui ne peuvent pas se reproduire à leur tour).

Tous nos jeunes plants ont été mis en place dès le samedi. Des pieds d’aubergines ont rejoint le potager.

 

 

 

 

DSCN6311-001.jpg

 

 

Les petits pois ont l’air mieux partis que l’an dernier.

Et les courgettes ont belle allure. J’espère que nous n’aurons pas le même problème de pollinisation que l’année dernière. Comme nous avons retrouvé un paquet de courgettes rondes, nous sèmerons une deuxième rangée.

 


Capucine30 DLWeb30

Partager cet article
Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 07:38

En raison des risques de feux de forêt liés à la sècheresse, la préfecture du Gard vient de publier un arrêté prohibant l’utilisation du feu sur l’ensemble du département.

« Au vu des conditions climatiques de sécheresse et de vents violents que subit le département, le Préfet du Gard a décidé d’avancer au 16 mai 2014 la date de l’arrêté interdisant l’emploi du feu. Dès lors, l’ensemble des services de l’État dans le Gard seront mobilisés afin de veiller aux risques de départs de feu et aux conduites dangereuses susceptibles d’être à l’origine d’incendies. Le Préfet de l’Hérault a pris les mêmes mesures. »

Cet arrêt a pris effet le 16 mai et est en vigueur jusqu’à nouvel ordre (*) sur l’ensemble du département du Gard, afin de prévenir les incendies et protéger les populations

Sont donc interdits :

- Les brûlages de végétaux coupés ou sur pieds,

- L’écobuage,

- Les feux de camp,

- Les barbecues en zone végétalisée. A contrario, vous pouvez faire une grillade à côté de votre maison. Pensez à préparer un seau d'eau à utiliser en cas d'urgence et évitez quand même de le faire par jour de grand vent.

- L’incinération des déchets verts issus de l’entretien des jardins, parcs et espaces verts

Rappel important

Les propriétaires ont pour obligation de débroussailler autour de leur habitation afin d’assurer leur propre protection et d’améliorer la sécurité des agents du service départemental d'incendie et de secours. Les déchets issus du débroussaillement ne doivent pas être brûlés mais amenés en déchetterie ou broyés puis stockés.

Le code forestier interdit de « porter ou d’allumer du feu à l’intérieur et jusqu’à 200 mètres des bois, forêts, plantations, landes et maquis ».

La préfecture du Gard souligne : Un mégot mal éteint ou une braise peut causer un incendie. Vous pouvez être à l'origine d'un départ de feu et faire subir à d'autres de graves dommages. Allumer une cigarette ou un feu de camp en forêt est passible d’une amende de 135 € qui sera aggravée en cas de responsabilité de dégâts à autrui. Les auteurs même involontaires d’un incendie sont systématiquement recherchés et poursuivis.

Source : http://www.gard.gouv.fr

(*) Initialement en vigueur jusqu'au 15 juin, l'arrêté a été prorogé jusqu'azu 15 septembre.

 

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 08:31

DSCN6287#001

DSCN6286#001Le robinier faux-acacia arbore de superbes grappes de fleurs blanches parfumées qui ressemblent un peu à celles d’une glycine. On en rencontre actuellement de magnifiques spécimens dans la garrigue.

A l’origine de cette implantation, sans doute les caprices du vent et l’action des oiseaux.

On le qualifie de "faux acacia" en raison de sa ressemblance avec les espèces du genre Acacia, dont il ne fait pas partie. Attention à ses redoutables épines.

Son nom botanique est Robinia pseudoacacia. Il est aussi appelé carouge.

Wikipédia nous apprend que la plante a reçu son nom en l’honneur de Jean Robin, botaniste du roi de France Henri IV, qui introduisit cet arbre en France en 1601, et à son fils Vespasien Robin, également botaniste.

Le robinier peut atteindre 30 mètres de haut. Ses feuilles sont caduques. En hiver, il n’arbore comme seule parure que les gousses aplaties contenant les graines. Attention : ses graines sont toxiques.

Il est réputé enrichir les terrains dégradés en fixant l'azote par ses racines, comme toute légumineuse.

Ses fleurs sont utilisées en parfumerie et attirent les abeilles qui fourniront un miel très apprécié. Trempées dans de la pâte à beignets, elles permettent aussi de réaliser de succulents beignets. A éponger sans modération !

DSCN6287-002.jpg

Photos Capucine30 DL Web 30

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • : J'ai un petit jardin dans le Gard. J'y cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je trouve mon bonheur entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes reussites mais aussi mes echecs. Je vous montre les photos de mes plantes preferees. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs. Photos capucine30 Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30
  • Contact

Recherche