Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 08:45

DSCN2756-001-copie-1.jpg

Après le froid, la pluie, voilà le vent. Drôle de printemps pour le jardin. Malgré ces conditions climatiques peu clémentes, les plantes affichent la couleur. Ce sera rouge pour le rosier Tabarly, rose pour les cistes et les autres rosiers.

DSCN2748-001-copie-1.jpgDSCN2757-001-copie-1.jpg

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 14:55

DSCN2374#001

Sur la côte Aquitaine, le Cap Ferret, niché au milieu des pins, est un véritable paradis. A la pointe, une magnifique plage qui bénéficie de l'aménagement de ses dunes. De l'autre côté, la dune du Pilat (voir les photos de la dune sur ce blog : "la dune du mont Pilat").

DSCN2394-001.jpg

 

 

 

Un peu à l'intéreur des terres, son phare qui, du haut de ses 254 marches, offre une vue à 360° sur la mer et les terres.

Voir aussi sur ce blog l'album "Cap Ferret".

Photos Capucine30

 

DSCN2401-001.jpg

Partager cet article
Repost0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 10:37

DSCN2745-001.jpg

 

Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille. On connaît tous cette comptine pour enfants. Il pleut, elles poussent, c'est la fête au jardin, telle pourrait être la version du jardinier.

 

Depuis plusieurs jours, le Gard est copieusement arrosé. La pelouse, que je voulais déjà tondre la semaine dernière, a encore poussé. Impossible d'y amener les chatons, Tchat ne les retrouverait pas (voir l'album "Chatons story"). Et moi non plus.

 

DSCN2755-001.jpg

 

 

 

 

Les rosiers et les arbustes en ont eux aussi profité pour s'étaler.

 

 

   

 

Heureuses surprises découvertes ce matin où il ne pleut pas (pas encore ?), les roses rouges foncé de Tabarly et celles, rose pâle, d'un rosier dont j'ai perdu le nom.

DSCN2756-001.jpgDSCN2748-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une jardinière, quelques pensées, cadeau du ciel. Côté iris, ce superbe spécimen de collection offert il y a quelques années par un voisin. Les roses trémières portent déjà des boutons, annonce d'une superbe et prochaine floraison.

DSCN2752-001.jpgDSCN2753-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les cistes sont eux aussi en fleurs. J'aime leurs fleurs d'un rose délicat qui ressemblent à des fleurs de papier crépon.

 L'azalée n'arbore cette année que quelques fleurs ; j'ai dû oublier de lui donner de l'engrais.

DSCN2757#001

DSCN2758#001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le seringat, que j'ai vu en fleurs à Alès, dans un jardin très bien protégé du centre-ville, ne va pas tarder à offrir son odeur envahissante et suave. Et une pluie de pétales blancs qui font penser à la neige. Le lilas blanc n'a pas du tout aimé la pluie cinglante qui a fait rouiller ses fleurs.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 08:45

 

DSCN2607-001.jpg

 

 

 

 

 

 

Que l'on se promène dans  le jardin public du centre ville de Bordeaux, ou au milieu de ceux des bords de Garonne, le long du quai des Chartons, les espaces verts sont un vrai régal pour l'oeil.

 Et le photographe.

Il faut dire qu'une armada de jardiniers s'affaire pour que tout soit parfait.

 

 

Un album photos (jardins bordelais) est consacré aux jardins des quais de Garonne et à celui du centre-ville

 

En ce printemps 2010, c'est partout une explosion de couleurs. Dans les jardins des quais, aux plate-bandes tirées au cordeau, les pavots (papaver) tiennent la vedette et offrent un véritable arc-en-ciel.

 

 Le pavot occupe d'ailleurs une grande place cette année dans les massifs de la capitale de l'Aquitaine et de ses quartiers satellites.

Côté jardin public, les massifs rivalisent de couleurs pour attirer l'oeil du promeneur.

 

DSCN2580-001.jpg 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 08:48

DSCN2137-001.jpg 

Appelé Vespa Velutina, le frelon asiatique est réputé faire des dégâts importants dans les ruches. Cet indésirable tente une incursion dans le Gard après avoir colonisé une partie du sud-ouest de la France. J'ai lu sur la toile - http://zebulon1er.free.fr-  que l'espèce serait arrivée en france en 2004, en Lot-et-Garonne, dans un lot de poteries chinoises. Ils recommandent de ne pas détruire les nids vivants soi-même (ceux de petite taille) mais de faire appel aux autorités concernées (mairies, préfecture). Les nids anciens ne seront pas réoccupés par le frelon asiatique, inutile donc de faire des acrobaties inutiles et risquées pour aller les détruire. Ce redoutable prédateur construit des nids d'une taille impressionnante (certains atteignent celle d'une lessiveuse), à des hauteurs allant jusqu'à 12 mètres. Il s'attaque notamment aux ouvrières de l'espèce apis mellifera et apis XX.

Pour lutter contre l'envahisseur, les apiculteurs, inquiets pour l'avenir de leurs colonies, et de leur activité, confectionnent des pièges.

Le frelon asiatique a tout un site qui lui est consacré, www.frelon-asiatique.com , sur lequel on trouve un modèle de piège, avec un plan pour le confectionner à bpartir de bouteilles en plastique. C'est au printemps, donc actuellement, qu'il faut éradiquer les reines. Les spécialistes préfèrent au piège l'injection de poison directement dans les nids, mais c'est vraiment une affaire de pro (hauteur, produit, risque de piqure...)

L'INRA aussi propose un intéressant document de 5 pages en PDF à télécharger, donnant moult explications, photos, conseils utiles.

Lors d'une balade en Gardonnenque, j'en ai découvert un installé au bord du ruisseau de Saint-Mamert. 

Photo Capucine 30

Partager cet article
Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 23:00

DSCN2477-001.jpg

 

Lors d'un voyage dans le Bordelais, J'ai découvert le parc ornithologique duTeich en novembre 2009. Situé non loin d'Arcachon, ce magnifique sité dédié à la protection des oiseaux migrateurs m'a tout de suite séduite. Une superbe balade de 6 km dans les lagunes d'Arcachon. Mais à cette saison de l'année, il n'y avait guère d'oiseaux. Les nids à cigognes ne contenaient qu'un spécimen en plastique et seuls les canards et les cormorans jouaient la vedette, ces derniers perchés sur leurs poteaux. En cette fin de mois d'avril, je viens d'y retourner. C'était un enchantement.

Un bataillon de cigognes querelleuses ; des grenouilles vertes en pleine saison des amours ; des tortues ; un lézard vert très cabot ; des aigrettes ; des rapaces ; des cygnes ; des oies ; des spatules ; des échasses... Un véritable inventaire à la Prévert.

Sans oublier une flore qui n'est pas en reste : primevères, tamaris, jacinthes, boutons d'or de notre enfance, arums sauvages...

Seul bémol : la cafétéria a fermé ses portes suite à un dépôt de bilan. Si vous décidez d'aller faire un tour dans ce paradis des oiseaux, prenez-donc votre pique-nique (le village possède un petit supermarché bien achalandé)et installez vous à l'ombre des arbres qui entourent le site, à côté du petit port de plaisance. Le lieu est équipé de tables et de bancs en bois. Sinon, il y a quelques restaurants dans le village. Une pétition pourrait peut-être aider à la réouverture de la cafet.

Photos choisies au cours de ma balade dans ce magnifique lieu dédié à la protection des espèces migratrices européennes.

Plus d'images sur ce blog dans l'album photos "Le parc du Teich".

Photo Capucine30 DLWeb

DSCN2450-001.jpgDSCN2510-001.jpg

Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 23:00

bestiaire.JPGRecenser les nombreux animaux du jardin revient à faire un inventaire à la Prévert. Il n'y a certes pas de raton laveur mais on y trouve pèle mêle deux chats (sans compter ceux qui ne font que passer), des oiseaux, une grenouille verte. Et aussi des papillons, des colonies de Cherche-Midi (aux allures de guerriers masaïs), des lézards et des geckos.

Retrouvez-les dans l'album photo "Le bestiaire". 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 23:00

DSCN2354-001.jpg

Quand on doit se résoudre à abattre un arbre, parce qu'il est malade ou qu'il constitue un danger pour un bâtiment voisin, l'idéal est d'arriver à le déraciner pour extraire la souche.Mais ce n'est pas toujours possible. Quand j'ai fait enlever le vieux tilleul qui était trop près de la maison, j'ai déchaîné les foudres d'une voisine. "C'est un scandale d'abattre un tel arbre," m'a -t-elle jeté à la tête. C'est vrai qu'il était magnifique mais c'était lui ou le cellier. La raison l'a emporté sur l'affectif et le tilleul a terminé sa vie en dans la cheminée.

Mais il m'a laissé un souvenir encombrant : sa souche. impossible à extraire sans creuser une excavation. Le temps passant, elle est devenue le support d'une grosse potée. Malgré le forage de nombreux trous et le déversement de plusieurs paquets d'un produit sensé "tuer les souches", elle résiste. Alors, pour cacher un peu ce bloc somme toute pas très esthétique, j'ai repiqué tout autour des pieds de roses trémières et semé des belles de nuit.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 08:04

"Pancrace servait ma mère." Avec cette phrase bizarre, mon père avait trouvé le moyen infaillible de se rappeler les noms des terribles "saints de glace" qui terrifient les jardiniers. Trois épouvantails qui n'annoncent rien de bon et dont le nom donne aux semis l'envie de rester bien au chaud sous la terre.

Ces trois terreurs s'appellent Saint Mamert, saint Pancrace, saint Servais, fêtés les 11, 12 et 13 mai. D’après les croyances populaires d’Europe du nord, ils sont ainsi implorés par les agriculteurs pour éviter l’effet sur les plantations d'une baisse de la température qui s’observe à cette période. Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

Dans le Gard,  les vieux jardiniers préfèrent parler des "Cavaliers" : saint Georges (23 avril), saint Marc (25 avril), saint Eutrope (30 avril), saint Croix (3 mai) et saint Jean Porte Latine (6 mai). Leurs noms sont des diminutifs en langue d’oc : Jorget, Marquet, Tropet, Crozet et Joanet.

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 07:24

Lilas-blanc.jpgAprès le lilas mauve, très commun dans nos jardins, c'est le lilas blanc qui entre à son tour en  floraison.

Ce lilas Monique Lemoine, je l'ai eu tout petit, cadeau d'une amie qui réussissait à merveille bouturages et marcottages.

Je dois avouer que je ne l'ai guère soigné, le laissant dans le vilain conteneur noir où elle l'avait rempoté et abandonnant de dernier dans un coin du jardin.

Faute de lui trouver rapidement une place dans un jardin déjà occupé par d'autres lilas.

 Les iris qui lui tenaient compagnie dans son pot ont fini par faire éclater le plastique, libérant ainsi le lilas  qui a petit à petit pris ses aises.

Dégagé de sa gangue de plastique, le prisonnier libéré est aujourd'hui devenu un bel arbre qui m'offre à chaque printemps des grappes de fleurs blanches très odorantes.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • : J'ai un petit jardin dans le Gard. J'y cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je trouve mon bonheur entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes reussites mais aussi mes echecs. Je vous montre les photos de mes plantes preferees. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs. Photos capucine30 Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30
  • Contact

Recherche