Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Qui a dit que les chiens et les chats ne s'entendent pas ?Il s'appelait Jorasses. Il faisait partie d'une nichée de 7 petits huskies. Blancs ou gris blanc comme lui. Une vraie petite meute. Pendant près de 14 ans et demi, j'ai été son chef de meute. Il a enjolivé ma vie. Il m'a appris des tas de choses.
A regarder la nature d'abord. Nous avons parcouru des milliers de kilomètres à pied sur les chemins DFCI et dans les bois. A sa suite, grâce à lui, j'ai été le témoin privilégié de rencontres extraordinaires. Des sangliers, petits ou grands. Le dernier, bien que blessé, était un peu trop grand à mon goût. Pour défendre l'inconscient qui croyait pouvoir jouer avec ce seigneur des bois courroucé, j'ai oublié la peur et le sens du risque. J'ai frappé l'animal pour essayer de détourner sa course. Fort heureusement, le sanglier était en piteux état. Je m'en suis tirée avec une jointure de doigt en sang. Sans gravité.
Il était comme cela, Jorasses, inconscient du danger. Toute sa vie, j'ai essayé de le protéger. Des hommes qui le prenaient pour un loup. Des chiens qui voulaient lui rabattre sa superbe. De son inconscience face au danger.
J'ai aussi eu la chance de voir un marcassin filer devant nous, rejoindre sa mère ; ce jour-là, Jorasses était en laisse.
J'ai le souvenir d'un cerfmagnifique rencontré en bas du bois plusieurs jours d'affilée.
Je l'ai aussi retrouvé nez à nez avec un renardeau. Et le spectacle de ces bébés buses qui cheminaient à la queue leu leu devant nous sur un sentier me fait encore rire.

Il y a eu aussi une rencontre d'un autre type, qui aurait pu se terminer tragiquement pour lui. La confrontation avec un chasseur irascible - je devrais plutôt dire d'un imbécile armé d'un fusil car il ne méritait pas le nom de chasseur puisqu'il n'en respectait pas les règles - m'a appris que la connerie pouvait aussi courir les bois. Et que la vigilance s'imposait.


J'ai rencontré l'intolérance, parce que le husky est un chien, mais un chien différent des autres. Un chien très proche de la nature. Cette nature que nous avions plaisir à parcourir tous les deux. Sans un mot. Son cri si particulier déclenchait  l'ire de mon voisin le plus proche, le vieux curé. Il me demanda un jour pourquoi il hurlait ainsi. Ma réponse -parce que Dieu l'a fait ainsi- nous fit sans doute classer, le chien et moi, dans les gens pas fréquentables.

 

Sa façon de fixer les gens les troublait, les inquiétait parfois. J'ai même entendu crier "au loup".  Les lendemains de rediffusion du film "Croc blanc" sur le petit écran, il valait mieux ne rencontrer personne...
J'ai aussi rencontré la sympathie parce que ma "grosse peluche" attirait immanquablement les regards. Et les conversations s'engageaient au détour d'une piste.


Ce n'était pas un modèle d'obéissance mais je crois qu'il obéissait un peu plus que la moyenne de ses congénères. De toute façon, les bons souvenirs ont pris le pas sur les mauvais (rares). 
Jorasses, c'était tout cela.



DSCN1050-001.jpgDSCN1050-001.jpgDSCN1050-001.jpgDSCN1050-001.jpgDSCN1050-001.jpgDSCN1050-001.jpg

Partager cette page

Repost 0
Published by redig-web.com

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • Le blog de capucine30
  • : Je possède un petit jardin dans le Gard où je cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je m'éclate entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes réussites mais aussi mes échecs. Je vous montre les photos de mes endroits préférés. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs.
  • Contact

Recherche