Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 16:15

coloquintes-001.jpgcoloquintes-001.jpgcoloquintes-001.jpgcoloquintes-001.jpgcoloquintes-001.jpgcoloquintes-001.jpg

Voici quelques-uns des sujets qui vous ont amenés sur ce blog.


 N1777-001-copie-1.jpg 

 

 

 

La température a fraîchi et vous avez envie d’une bonne grillade de châtaignes. Je vous rappelle que vous ne pouvez pas ramasser des châtaignes  n’importe où. Il vaut mieux se renseigner avant pour éviter de se faire jeter dehors par un propriétaire privé ou, plus simplement, les acheter dans un bon magasin de primeurs ou sur un marché de terroir.

 

 

 

 

Certains demandent où sont les bons coins à champignons. On n’a jamais vu de panneau indicateur dans ce domaine. Ce sont des secrets bien gardés. Attention, comme pour les châtaignes, la cueillette sur les terrains privés est interdite.

Vous trouverez l’essentiel de la réglementation pour ces deux cueillettes sur ce blog à la rubrique éponyme.

Quant à la cueillette des figues, je pense qu’elle est possible le long des chemins. A vous de juger si le figuier appartient à quelqu'un.

 

 

DSCN5557-001.jpgCertains, prévoyants, cherchent déjà comment protéger leurs plantes pour l’hiver. Si vous avez la chance de posséder une véranda, c’est l’endroit idéal. Quelques étagères accueilleront les potées de taille moyenne et les grosses iront sur le sol, installées sur des soucoupes. Quant aux suspensions, si vous pouvez leur installer des barres au plafond, à proximité d’une baie vitrée mais sans soleil direct, elles vous le rendront au centuple au printemps prochain.

J’ai déjà commencé à rentrer mes misères (tradescantia.J’en ai profité pour les raccourcir et mettre des tronçons à raciner dans l’eau. J’utilise pour cela des triples soliflores très originaux achetés chez Souléïado il y a quelques années. Leurs tubes en forme d’éprouvette sont le récipient idéal pour faire des boutures.

 

 

 

***

L’automne, c’est le temps du nettoyage du jardin. Et quand on a terminé d’arracher mauvaises herbes, de couper les fleurs fanées et de raccourcir les arbustes qui ont prospéré à la belle saison, on se retrouve généralement avec un joli tas de végétaux sur les bras. Les gros volumes iront à la déchetterie mais les petits peuvent facilement s’éliminer dans un brûle-tout en métal. On en trouve aux alentours de 30 euros dans les jardineries et les supermarchés. L’avantage, c’est que le feu est contenu et ne risque pas de se répandre alentours.

Capucine30 DLWeb

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 07:30

Voici quelques-unes des questions qui vous ont amenés sur ce blog au cours des 7 derniers jours.

 

Beaucoup d’entre vous s’intéressent à la chasse. Le sujet est d’actualité. Je rappelle que jusqu’au 13 janvier, à part le mardi et le vendredi (sauf s’ils sont fériés), les randonneurs doivent cohabiter avec les chasseurs sur un seul territoire. Le mercredi, qui est pourtant « le jour des enfants », il faut redoubler d’attention car c’est souvent jour de battue au sanglier.

  

L'un d'entre vous recherche "des plantes grimpantes de véranda". Il y a bien sûr le classique philodendron mais attention, sa taille et la nécessité de l'attacher n'en font pas obligatoirement l'hôte idéal. Personnellement, je préfère les plantes retombantes, en suspension.  Une petite barre fixée au plafond permet d'attacher les pots munis de leur attache. Tradescienta, pothos et chlorophyte apprécient l'endroit.

 

Désolée pour celui qui la recherche, mais la recette de la briquette cévenole, spécialité grandcombienne, est un secret bien gardé.

N1777-001-copie-1.jpg 

 

Je rappelle à celui, ou celle, qui cherche des endroits où il est possible de ramasser des châtaignes, que les arbres à pain, comme on les appelle en Cévennes, appartiennent généralement à quelqu'un et que tout ramassage sans autorisation du propriétaire est assimilable à un vol.

C'est aussi valable pour les champignons. Avant toute cueillette, il est bon de se renseigner.

Il vous reste la solution d'acheter ces produits phares de l'automne chez un commerçant. une bonne poignée de châtaignes vous permettra de réaliser une bonne soupe cévenole de châtaignes, le badjana, avec la recette de Roger. 

 

 

 

 

 

 

Photos-2012 0250#001

 

 

 

Petite précision : dans l'article intitulé "pomme de terre sculpture", la photo est celle d'une vraie pomme de terre, véritable bizarrerie de la nature découverte dans un potager du Pas-de-Calais.

.

Partager cet article
Repost0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 14:06

Voici quelques-unes des questions qui vous ont amenés sur ce blog au cours des 7 derniers jours.

Peut-on faire une bouture de citronnier en bouteille ? demande l’un d’entre vous.

Franchement, je n’ai jamais essayé mais je doute de la réussite. Il vaut mieux aller s’acheter un joli spécimen en pépinière.

 

DSCN3139#001 

 

 

 

 

 

Les lavandes poussent-elles en pot ?

Oui, à condition de leur donner un pot de bonne taille et de leur assurer un bon arrosage.

J’en ai eu deux très jolies qui m’offraient chaque été une belle floraison. Jusqu’à ce que bébé husky s’en mêle.

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

Mais qu'est donc cette "plante sauvage à fleurs jaunes, épineuse et sauvage" ?

L’internaute n’a pas précisé en quelle saison il a rencontré cette plante, je pense néanmoins qu’il peut s’agir du genêt scorpion.

Et quand on me parle de "plante verte d'appartement à feuilles rondes", je réponds "bégonia nénuphar".

DSCN4543#001 

 

 

Qu’est-ce qui se passe quand les bambous sont en fleurs ?

Ils meurent, le plus souvent. Mes bambous moyens ont séché du jour au lendemain et si quelques pousses ont des velléités de renaître, je ne pense pas que tout le parc, qui occupait plus d’un mètre carré, se régénérera. Par contre, mon mésaventure a mis fin à l'idée très répandue que tous les bambous d'une même espèce meurent en même temps. de l'autre côté du jardin, des spécimens de la même espèce se portent comme un charme.

 

 

Peut-on transplanter un arbousier ?

Oui, mais à l’automne et le succès ne sera pas forcément au rendez-vous. J’en ai eu qui étaient superbes en pot et qui ont périclité dès leur introduction en pleine terre.

Capucine30 DLWeb

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 07:24

Comme chaque semaine, un petit tour d'horizon des questions qui vous ont amenés sur ce blog.

salsepareille4.jpg 

 

L’un d’entre cherchait à identifier « une plante à petits fruits rouges dans la garrigue ». Je pense qu’il s’agit de la salsepareille et de ses jolis fruits rouges légèrement translucides, qui ressemblent un peu à des groseilles.

 

 

 

  

Peut-on mettre des pépins de melons dans le compost ? Ce n’est pas conseillé mais j’avoue que je le fais. Ce n’est pas pour rien que ce blog s’appelle « jardin en liberté ». Il y a quelques années, j’ai eu la surprise de voir pousser un plant de melon qui m’a donné un petit fruit, guère plus gros qu’une balle de tennis, mais très savoureux quand même. A vous de voir.

Si votre micocoulier perd ses feuilles, c’est sans doute qu’il a soif. Perdre ses feuilles est une réaction de défense de la plante qui réduit la masse de sa frondaison pour limiter l’évaporation. Je possède un micocoulier bonsaï d’une trentaine d’année. Il m’est arrivé d’oublier de l’arroser quand il passait l’été au jardin. Après un bon arrosage, il refaisait des feuilles.

 

DSCN3223-001.jpg 

 

Quelqu’un faisait une recherche sur « Nîmes et ses canaux ». Il n’y a de canal qu’autour des Jardins de la fontaine, que je vous encourage à aller visiter si vous passez par le Gard.

 

 

 

 

 

bambous 

 

Les bambous peuvent-ils pousser au soleil ? Oui, mais il ne faut pas oublier de les arroser par fortes chaleurs. J’ai habitué les miens à se contenter de peu. Mais dès que leurs feuilles commencent à s’enrouler, je sais qu’il est temps de les abreuver.

 

 

 

   

DSCN2998#001 

 

 

Une bignone peut-elle vivre en pot ? Vu l’extension que la plante prend au fil des années, je pense que ce n’est pas le meilleur mode de culture. Elle aime s’agripper à un mur exposé au soleil.

A Arcachon, j'en ai vu une qui avait littéralement colonisé un grand palmier dont il ne dépassait qu'un bout de palme au sommet.

 

 

 

 

Photos Capucine30 DLWeb

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:09

Un petit tour par la rubrique statistiques permet de voir quels sont les centres d'intérêt des internautes qui passent sur ce blog. L'occasion aussi de découvrir quelques questions.

Au cours de la semaine qui vient de s'écouler, ce sont les cistes, roses ou blancs, qui sont arrivés en tête des recherches. ce n'est plus vraiment leur période de floraison. Pourtant j'ai vu hier quelques cistes roses qui avaient des velléité s de refleurir.

 

 

DSCN5185#001 

 

 

Je pense que la "plante d'intérieur à feuilles violettes et fleurs roses est un tradescantia, variété de ce que l'on appelle communément "misère", très facile à vivre. Et à bouturer. Les miens passent l'été dans le jardin, à l'ombre d'un auvent.

 

 

 

 

 

 

 

Certains se réoccupent de la législation encadrant la circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels. La semaine dernière,dans la garrigue, il y avait au moins un individu qui ne s'embarrassait pas de la question. Je n'ai eu que le temps de saisir le chien par son collier avant d'être environnée d'un nuage de poussière blanche et d'une volée de cailloux.

 

DSCN5279-001.jpg 

 

Le bégonia bambou supporte-t-il le soleil ? J'ai déjà répondu "oui".

Le mien étant sorti un peu tristounet de l'hiver passé dans la maison, je lui ai offert un séjour dans l'embrasure d'une fenêtre au nord-ouest, après une sévère taille.

Il a l'air d'apprécier. Il a retrouvé des tiges et des feuilles plus épaisses. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bignone peut-elle vivre en pot ? Je n'ai jamais essayé mais je pense que la plante serait vraiment trop à l'étroit, même dans un bac de bonne taille.

Par contre, j'ai repiqué il y a une trentaine d'année un jeune micocoulier en pot, pour en faire un bonsaï. Au fil des ans, sans fil pour le "torturer", sa base a pris une forme nouée, rappelant celle des bonsaïs de pin ou d'olivier.

 

Le "gros insecte noir avec des grandes pinces" surprend toujours autant. Attendez donc de rencontrer un lucane cerf-volant au cours d'une balade et vous comprendrez. Je ne suis pas prête à oublier le bruit des ailes avant le télescopage.

Capucine30

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 09:30

Un petit tour par la rubrique statistiques permet de voir quels sont les centres d'intérêt des internautes qui passent sur ce blog. L'occasion aussi de découvrir quelques questions.

DSCN4410#001 

 

Les amateurs de clématites n'ont que l'embarras du choix. Pour le jardin, il suffit de se rendre dans une pépinière.

On y trouve de multiples variétés. Elles sont en fin de floraison. Mais dans la nature, la clématite flammèche est en beauté. Dans la garrigue, le long des fossés, elle offre ses longues tiges couvertes de minuscules fleurs.

 

 

 

 

 

 

DSCN4421#002 

 

Le lucane cerf-volant continue à intriguer. Je pense que le "gros insecte noir à cornes" recherché par l'un d'entre vous en est un. Idem pour "la bête noire qui fait du bruit avec ses ailes". Mais je ne sais pas de quoi il se nourrit. 

 

  DSCN3139#001

 

 

 

 

 

Oui la lavandepeut très bien vivre en pot, d'une certaine taille quand même. A condition de ne pas rencontrer de husky jardinier sur sa route. Les miennes n'existent plus qu'à l'état de photo.

 

 

Un amateur de joubarbes se demande comment on "repique" cette plante. Plus qu'un repiquage, je préfère parler d'installation. il suffit en effet de poser une rosette sur la terre d'un pot ou d'une coupe et le tour est joué. la plante va s'enraciner toute seule. Et de nouvelles rosettes apparaîtront tout autour de cette plante mère.

 

 

Quant à la plante violette en suspension, je crois qu'il s'agit d'un tradescienta, ou misère.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 07:00

Indétrônables, les bégonias bambou et nénuphar arrivent toujours en tête du palmarès de vos recherches. Ils sont suivis par "ma jolie lavande en pot" et ma rencontre impromptue avec un lucane cerf-volant( gros insecte noir avec des cornes). La lavande n’existe plus qu’en photo : pas parce qu’elle ne peut pas vivre en pot mais parce que les dents du bébé husky ont vite eu raison d’elle. Le chien ayant grandi, je tenterai peut-être une nouvelle expérience cet été.

  

DSCN5015#001

 

J’ai commencé mon premier potager avec l’aide d’un voisin expérimenté. La narration de l’expérience vous intéresse, à en juger par le nombre de visites en quelques jours seulement.

 

 

DSCN3383#001Le bois des Leins, en Gardonnenque, et le parc ornithologique du Teich, près d’Arcachon, sont aussi au centre de votre intérêt. Le premier est tout près et s’offre facilement au promeneur : il n’y a qu’à suivre les pistes DFCI ou emprunter les sentiers du sous-bois, qui font souvent des boucles. Le second est un véritable paradis des oiseaux migrateurs, différent à chaque saison. Si vos pas vous mènent dans le bordelais, faites un détour, vous ne le regretterez pas. Des albums sont consacrés à ces deux balades.

 

begonia bambou en fleursLe bégonia bambou supporte-t-il le soleil ?A priori, non. Mais je me rappelle avoir un jour oublié l’un des miens en plein soleil, après une opération de rempotage. Quand je m’en suis aperçue, il avait certes grillé quelques feuilles mais les nouvelles feuilles apparues pendant ce séjour forcé avaient acquis une résistance au soleil et finalement la plante s’en était très bien tirée. A la fin de l’été, la plante était magnifique. Attention, je vous fais juste part d’une expérience, je ne vous conseille pas de sortir la vôtre en plein soleil.

L’un d’entre vous était à la recherche d’une bignone bleue. A ma connaissance, cela n’existe pas.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 11:57

Voici les principaux sujets d’intérêt, ou préoccupations, qui vous ont amenés cette semaine sur ce blog.

begonia bambou en fleursLe bégonia bambou a toujours la cote. Et je vous comprends. Voilà une plante facile à vivre, qui se bouture facilement.  En outre, si vous ne l’arrisez pas trop, il vous offrira des grappes de petites fleurs roses.

 

 

 

En seconde position sur le podium, le pothos. Cette espèce de grande liane, elle aussi, se bouture facilement. Peu exigeante, elle ne vous en voudra pas si vous oubliez de l’arroser une semaine.

 

ipomée bleueA la troisième place, les ipomées. "Comment les cultiver ?" demande l’un d’entre vous. Il suffit de semer les graines dans un pot, ou en pleine terre. La plante, qui se présente comme une grande liane, aura ensuite besoin d’un support pour grimper en spirale.

Grille de protection ou arbuste feront l’affaire. Il y a quelques années, mon plus beau pied se partageait entre la grille de la fenêtre de cuisine et le citronnier. Les ipomées bleues, ou roses, sont très faciles à cultiver.

ipomées mauvesJ’ai essayé d’acheter des variétés sophistiquées mais elles sont très chères et le résultat n’est pas garanti. J

’ai certes obtenu quelques pieds mais je n’ai pas réussi à récupérer des graines, ce qui était le but de l’opération.

 

 

bambousLes bambous ont toujours les faveurs des jardiniers internautes. Nains (moins de 50 centimètres), petits, moyens ou grands (le mot géants serait mieux adapté), ils apportent une note exotique au jardin. Ils font aussi office de brise-vent ou d’occultant (on peut aimer ses voisins sans souhaiter les avoir sous les yeux toute la journée). Attention, les bambous fleurissent parfois. Si, contrairement à ce que j’ai souvent lu, ils ne disparaissent  pas définitivement, ils abandonnent quand même le terrain en surface pendant quelques années.

Il semble que les rhizomes arrivent à reconstituer des réserves pour retrouver une nouvelle vie. Arundo donax, la canne de Provence, semble  être plus résistante mais elle est moins jolie.

 

Le bois des Leins et sa flore sont toujours l’objet de vos recherches : grande camomille, cistes, arbousiers...

 

Et le bégonia nénuphar continue à vous intéresser.  Je rappelle qu’il n’a pas sa place dans un bassin ; c’est une plante d’appartement dont la forme des feuilles fait penser au nénuphar d’eau. 

Les joubarbes sont-elles toxiques ?  Je ne pense pas mais je n’ai jamais essayé de les manger ! 

Je pense que le « gros insecte noir avec pinces » doit être un lucane cerf-volant, avec lequel je fis connaissance un peu brutalement lors d’une promenade en garrigue.

Les saints de glace, et non les saintes glaces, ont fait l’objet d’un article. Bonne nouvelle, ils ne reviendront que l’année prochaine.

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 08:13

Comme chaque semaine, un petit tour d'horizon des questions qui vous ont amenés sur ce blog.

Vous êtes nombreux à vous intéresser aux dictons. Je ne choisis que ceux relatifs au temps ou à la culture, de fleurs ou de légumes. Certains ne sont ps faciles à décrypter, comme "à la mi-mars, le coucou est dans l'épinard". Si l'un d'entre vous a une interprétation, qu'il laisse un message. Toute la communauté lui sera reconnaissante.

 

DSCN4807#002Sujet d'intérêt bien de saison, les chenilles processionnaires. Alors que je n'avais pas remarqué la présence de cocons blancs dans les pins de la garrigue, j'ai eu la surprise de rencontrer de longues processions traversant une piste du bois des Leins. Attention si vous vous promenez avec un enfant ou un chien, ces bestioles sont agressives et n'hésitent pas à projeter sur l'ennemi un venin très urticant. Je vous rappelle qu'il a en outre un pouvoir nécrosant. J'ai connu un chien qui y a laissé un petit bout de langue.

 

 

 N1572-001.jpg

 

 

 

 

Le bégonia nénuphar conserve une belle place dans ce que j'appelle "le top 10 des questions". Le cognassier du Japon est lui aussi en vedette avec ses fleurs rouges qui apportent une note de couleur dans  jardin qui n'est pas encore très fleuri après les froids polaires que nous avons connus récemment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le retour des beaux jours, la rubrique "des idées de sorties" s'étoffe de semaine en semaine. Les vide-grenier, vide-commode, voire vide-écurie sont légion.

Rappel important : les feux de végétaux et broussailles sont interdits jusqu'au 25 mars en raison de la sécheresse que nous connaissons depuis plusieurs mois. Et ce n'est pas parce que ce dimanche est pluvieux que le danger va disparaître d'un coup de baguette de dame nature.

 

L'album "la flore du bois des Leins va encore s'enrichir de nouvelles images au fil des balades. Vous être très nombreux à la parcourir.

Bon jardinage et belles balades à tous les visiteurs qui passent sur cet espace de la toile dédié à la nature.

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 07:49

Comme chaque semaine, un petit tour d'horizon des questions qui vous ont amenés la semaine dernière sur ce blog.

Le pommier du Japon sera l'une des premières plantes du jardin à vous offrir ses fleurs au coeur de l'hiver. Avant même d'avoir des feuilles. Un article lui est consacré sur ce blog.

Des photos de Charbon ardent, à La Grand-Combe, j'en attends. Dès que je les récupère, je vous les montre.

Le pothos est une jolie plante d'intérieur. peu exigeante et facile à multiplier, par boutures dans l'eau (avec un petit morceau de charbon de bois pour éviter le pourrissement). 

Au centre de vos préoccupations, encore et toujours, les jours de chasse dans le Gard et le ramassage des châtaignes. Retrouvez recette et réglementation de ce fruit d'automne en cliquant sur les liens suivants.

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/article-c-comme-chataigne-37602032.html

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/article-ramasser-des-chataignes-37730308.html

Le bois des Lens (ou Leins) est toujours l'objet de votre curiosité. Vous pouvez le voir vivre au fil des saisons sur l'article qui lui est consacré. "La flore du bois des Lens (ou Leins)".

.

Marchés de Noël et  crèches, animées ou pas, de santons ou vivantes, font partie de vos recherches. Je vous propose chaque semaine

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • : J'ai un petit jardin dans le Gard. J'y cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je trouve mon bonheur entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes reussites mais aussi mes echecs. Je vous montre les photos de mes plantes preferees. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs. Photos capucine30 Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30
  • Contact

Recherche