Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 07:04

"Pancrace servait ma mère." Avec cette phrase bizarre, mon père avait trouvé le moyen infaillible de se rappeler les noms des horribles "saints de glace" qui terrifient les jardiniers. Trois épouvantails qui n'annoncent rien de bon et dont le nom donne aux semis l'envie de rester bien au chaud sous la terre.

Ces trois terreurs s'appellent Saint Mamert, saint Pancrace, saint Servais, fêtés les 11, 12 et 13 mai. D’après les croyances populaires d’Europe du nord, ils sont ainsi implorés par les agriculteurs pour éviter l’effet sur les plantations d'une baisse de la température qui s’observe à cette période. Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

Dans le Gard,  les vieux jardiniers préfèrent parler des "Cavaliers" : saint Georges (23 avril), saint Marc (25 avril), saint Eutrope (30 avril), saint Croix (3 mai) et saint Jean Porte Latine (6 mai). Leurs noms sont des diminutifs en langue d’oc : Jorget, Marquet, Tropet, Crozet et Joanet.

Il semble bien que cette équipe terrible soit actuellement sur le pont car le matin, les températures sont plutôt frisquettes.

 

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Météo
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 08:38

A chaque automne, l’expression « épisode cévenol » revient dans les bulletins météo comme les hirondelles au printemps. Le phénomène affecte les Cévennes, gardoises, lozériennes ou héraultaises. Il n'en est rien. Il se caractérise par de très fortes précipitations, d'abord sur les reliefs puis en plaine.

Pour ceux qui ont vécu les inondations de Nîmes en 1988 (420 mm en 6 heures) ou celles de septembre 2002, cela veut dire garder les yeux sur le ciel ; l’angoisse qui monte au fur et à mesure que le ciel déverse un véritable déluge qui semble ne pas devoir s’arrêter.

En bordure de rivière, les habitants anticipent le possible désastre et protègent leurs biens. Qui par un barrage de sacs de sable devant la porte. Qui en surélevant les meubles et appareils électriques. Certains ont même fui les lieux désignés trop souvent à la vindicte de l’eau.

Le terme « épisode cévenol » recouvre un type particulier de pluie qui affecte surtout les régions situées au pied des Cévennes, dans le sud de la France. Il se caractérise par l’accumulation de masses nuageuses en provenance de la mer, avec des vents de sud à sud-est très humides ; des pluies diluviennes naissent sur les reliefs, froids,  avant de gagner la plaine. Au final, on arrive à des cumuls de précipitations énormes. En 2002, on a ainsi relevé 687 mm tombés à Anduze  et 713 à Cardet, en moins de 24

Cette fois, cela fait pratiquement une semaine qu'il pleut, avec de rares accalmies. 

Les sols gorgés d’eau finissent par ne plus pouvoir absorber, c’est l’inondation. Et quand une digue lâche, c’est le drame, avec des morts, comme à Aramon (Gard).

Le site http://meteonew.free.fr présente un dossier fort complet sur le phénomène, avec cartes météo et explications très pointues.


Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Météo
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 08:04

"Pancrace servait ma mère." Avec cette phrase bizarre, mon père avait trouvé le moyen infaillible de se rappeler les noms des terribles "saints de glace" qui terrifient les jardiniers. Trois épouvantails qui n'annoncent rien de bon et dont le nom donne aux semis l'envie de rester bien au chaud sous la terre.

Ces trois terreurs s'appellent Saint Mamert, saint Pancrace, saint Servais, fêtés les 11, 12 et 13 mai. D’après les croyances populaires d’Europe du nord, ils sont ainsi implorés par les agriculteurs pour éviter l’effet sur les plantations d'une baisse de la température qui s’observe à cette période. Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

Dans le Gard,  les vieux jardiniers préfèrent parler des "Cavaliers" : saint Georges (23 avril), saint Marc (25 avril), saint Eutrope (30 avril), saint Croix (3 mai) et saint Jean Porte Latine (6 mai). Leurs noms sont des diminutifs en langue d’oc : Jorget, Marquet, Tropet, Crozet et Joanet.

 

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Météo
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 09:36

A chaque automne, l’expression « épisode cévenol » revient dans les bulletins météo comme les hirondelles au printemps. Aujourd’hui mercredi 21 octobre, il y en a au menu. Pour le Gard, entres autres départements concernés par le phénomène. Ce matin, des vents de 155 km/heure ont été enregistrés à l’observatoire du mont Aigoual.

Pour ceux qui ont vécu les inondations de Nîmes en 1988 (420 mm en 6 heures) ou celles de septembre 2002, cela veut dire garder les yeux sur le ciel ; l’angoisse qui monte au fur et à mesure que le ciel déverse un véritable déluge qui semble ne pas devoir s’arrêter.

En bordure de rivière, les habitants anticipent le possible désastre et protègent leurs biens. Qui par un barrage de sacs de sable devant la porte. Qui en surélevant les meubles et appareils électriques. Certains ont même fui les lieux désignés trop souvent à la vindicte de l’eau.

Le terme « épisode cévenol » recouvre un type particulier de pluie qui affecte surtout les régions situées au pied des Cévennes, dans le sud de la France. Il se caractérise par l’accumulation de masses nuageuses en provenance de la mer, avec des vents de sud à sud-est très humides ; des pluies diluviennes naissent sur les reliefs, froids,  avant de gagner la plaine. Au final, on arrive à des cumuls de précipitations énormes. En 2002, on a ainsi relevé 687 mm tombés à Anduze  et 713 à Cardet, en moins de 24 heures.

Les sols gorgés d’eau finissent par ne plus pouvoir absorber, c’est l’inondation. Et quand une digue lâche, c’est le drame, avec des morts, comme à Aramon (Gard).

Gard, Ardèche, Lozère et Hérault sont les principaux départements concernés par le phénomène.

Le site http://meteonew.free.fr présente un dossier fort complet sur le phénomène, avec cartes météo et explications très pointues.


Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Météo
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • Le blog de capucine30
  • : Je possède un petit jardin dans le Gard où je cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je m'éclate entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes réussites mais aussi mes échecs. Je vous montre les photos de mes endroits préférés. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs.
  • Contact

Recherche