Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 09:50
Il faut sauver le soldat Bégonia nénuphar

Le bon vieux bégonia nénuphar de ma grand-mère qui déchaîne régulièrement les passions de certains d'entre vous a résisté autant qu'il a pu. Je pense qu'il a atteint l'âge respectable d'une quarantaine d'années, si ce n'est plus.

Je tente actuellement de le faire renaître à partir de l'ultime feuille que j'ai pu sauver. Après l'avoir fait raciner dans l'eau, je l'ai rempotée il y a trois semaines. Pour l'instant, cela se passe bien. Trois petites feuilles ont fait leur apparition.

Je croise les doigts pour que cette renaissance continue.

Photo capucine30

Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2019 4 19 /09 /septembre /2019 15:48
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur
La véranda ou le jardin intérieur

Une véranda permet d'accueillir les plantes vertes, fleuries ou non, qui ne ne sont pas faites pour vivre dehors. Quand c'est une pièce (avec murs, grands vitrages et toiture en tuiles), la véranda permet d'offrir des conditions de vie idéales aux plantes. Sans chauffage, c'est une vraie serre froide qui assure en hiver une température suffisante à ses locataires.

La mienne abrite un spatiphyllum, des chlorophytum et leur descendance, des tradescantia, une collection de bégonias bambous, un micocoulier (un bonsaï naturel de 30 ans), un yucca, des asparagus, quelques pothos... 

Elle accueille aussi les nombreuses boutures issues des plantes mères... et de mes maladresses. Elles font généralement le bonheur des amis.

Chaque été, tradescienta et asparagus partent en estive au jardin où ils trouvent leur place à l'ombre, suspendus à une arche orpheline de son rosier.

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 14:53
Un bégonia nénuphar épanoui

L'âge n'altère pas la magnificence de mon bégonia acetosa, surnommé "bégonia nénuphar" à cause de la forme particulière de ses feuilles.

Je pense que la plante, récupérée chez mes grands-parents, n'est pas loin d'avoir une trentaine d'années. A cause de la fragilité de ses feuilles, je ne la rempote pas. Je me contente de rajouter du terreau de temps en temps. En fait, elle est dopée à la caféine. J'ai pris l'habitude de l'arroser avec l'eau de rinçage de la cafetière et elle semble apprécier le traitement.

http://jardin-en-liberte30.over-blog.com/article-b-comme-begonia-nenuphar-38800825.html

 

Photo capucine30 redig-web.com

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 15:06

DSCN5559-001.jpgDes amis m’ont offert au mois d’août 2012 une superbe orchidée, de la variété Dendrobium nobile.

Bien que ravie de ce cadeau, j’avoue que, sur le moment, j’ai eu un peu peur de ne pas être capable de maintenir cette beauté immaculée en vie. « C’est facile, m’ont-ils dit pour me rassurer, tu l’arroses tous les dix jours ».

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je suis partie à la chasse aux renseignements sur internet. Et ce que j’y ai trouvé m’a rassurée. En fait, dendrobium nobile est facile à vivre. Cette belle originaire d’Extrême Orient ne réclame pas de serre chauffée ou de soins pointus. Elle semble en fait parfaitement adaptée à notre climat. Une température moyenne de 18-20°C à l’intérieur lui convient parfaitement. Par contre, une lumière forte et abondante est nécessaire à sa croissance et à sa floraison. Mais attention, elle ne supportera pas pour autant le soleil direct en été, sous peine de causer des brûlures sur ses feuilles.

Le site lorchidee.fr conseille de l’arroser presque tous les jours en plein été, tous les 8-10 jours à l’intérieur quand il y a 18-20°C, 2 ou 3 fois par mois seulement autour de 10°C. Il est nécessaire de la rempoter tous les deux ans après la floraison, avec un mélange "spécial orchidées" à base d’écorce de pin, dans un pot d’un diamètre égal ou supérieur de 2 cm.

Pour l’instant, ma dendrobium nobile semble se plaire chez moi. Elle a même fait trois pousses latérales. Comme il y a une grande disproportion entre la hauteur de la plante et son petit pot, celui-ci avait tendance à manquer de stabilité. J’ai trouvé la solution : je l’ai installé dans un gros vase très évasé. Et elle vient de rejoindre la véranda pour passer l'hiver à la fraîche.

Photo Capucine30 DLWeb

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 11:38

Epiphyllum en fleurEpiphyllum en fleurEpiphyllum en fleurEpiphyllum en fleurEpiphyllum en fleurEpiphyllum en fleurEpiphyllum en fleur

Epiphyllum

   

Encore appelé faux arum ou voile blanche, leSpathiphyllum fait partie de la famille des Aracées, originaires d'Amérique du sud.

 

C'est une jolie plante aux feuilles vernissées, qui produit de magnifiques inflorescences blanches. Elle fleurit toute l'année, surtout si vous lui offrez un emplacement bien lumineux.

Pot, bac ou jardinière, tout lui convient. On peut diviser la touffe au printemps. Attention, les araignées rouges l'aiment bien.

J'ai récupéré ce qui ressemble à des graines sur les inflorescences sèches. J'essaierai de les semer au printemps.

 

La plante aimera un petit nettoyage de ses feuilles de temps en temps, histoire de la débarrasser de la poussière.

 

Si les extrémités des feuilles brunissent, c'est que l'air est trop sec.

 

Il est donc conseillé de ne pas l'installer à proximité d'un chauffage et de  brumiser son feuillage régulièrement. Mais attention, brumiser ne veut pas dire la laisser baigner dans l'eau d'arrosage.

Cette potée est composée de deux sujets (achetés moins de 3 euros en supermarché).

Photos Capucine30 DL Web 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 11:34

Pothos

Epipremnum aureum, plus connu sous le nom de pothos, est une plante grimpante au luxuriant feuillage panaché. La plante est facile à vivre : ombre ou soleil, peu lui importe mais plus il y aura de lumière et plus son feuillage sera coloré et vigoureux. Côté température, c'est pareil. Elle supportera bien la chaleur pourvu qu'on lui assure un degré d'humidité suffisant.

Tel le philodendron, le pothos peut émettre des tiges allant jusqu'à près de 4 mètres. Il peut grandir de 60 centimètres par an. Au printemps, on pourra raccourcir  les tiges pour en faire des boutures que l'on fera raciner dans l'eau (ne pas oublier de mettre un morceau de charbon de bois pour éviter le croupissement du liquide).

Pour canaliser la vigueur de la belle, on pourra soit la palisser sur un tuteur entouré de mousse soit l'installer dans une suspension. Un joli cache-pot en osier sera pour elle un écrin idéal;

Si les feuilles pâlissent ou si le panachage faiblit, c'est que la plante manque de lumière.

Arroser modérément.

Photo Capucine30 DL Web 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 10:15

 

DSCN2963-001.jpgCe membre de la famille des liliacées se rencontre un peu partout. Sa culture facile y est pour beaucoup. Il se caractérise par ses feuilles en forme de ruban, panachées de vert et blanc. Ilnous est venu d'Arique du Sud.

Les feuilles peuvent atteindre une longueur de 60 cm.

 

La plante émet de long stolons au bout desquels apparaissent de petites fleurs blanches éphémères puis de petites rosettes. Quand celles-ci auront de petites racines, on pourra les séparer de la plante mère et les installer à la surface d'un pot rempli de compost. Personnellement, je préfère faire allonger les racines d'un un pot rempli d'eau, dans lequel j'immerge quelques morceaux de charbon de bois destinés à éviter la dégradation du liquide et le pourrissement de la plante.

 

La plante est idéale pour  garnir des suspensions en raison de ses rosettes retombantes.

La plante adulte n'aime pas, comme beaucoup de ses semblables, les excès d'eau. C'est pourquoi je verse l'eau dans sa soucoupe, la laissant boire selon ses besoins.

La plante que je possède a quatre ans et est issue de ce processus. Elle a mis un certain temps à s'installer et à se développer mais maintenant, elle se porte à merveille.

Elle fait partie des plantes qui restent dans la véranda toute l'année.

Photo Capucine30 DLWeb

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 17:04

DSCN1670#001

Dans le genre setcreasea, seul setcreasea purpurea est cultivé à l’intérieur.
Il présente des tiges retombantes  à l’extrémité dressée et des feuilles de 10 à 15 cm de long.
L’été, de petites fleurs roses apparaissent.

La plante peut être cultivée en pot ou en suspension.
Elle aime la lumière vive trois ou quatre heures par jour.
L’été, je place mes suspensions au jardin, accrochées aux branches de mon bibacier (néflier).
(Lire l’article « Un néflier accueillant » sur ce blog.)
Attention, les feuilles sont  recouvertes d’une pruine (*) fragile qui s’effrite au moindre frottement.

La plante ne demande qu’un arrosage modéré et un peu d’engrais liquide en période de croissance.

Pour régénérer les vieilles potées, prélever des tronçons que l’on fera enraciner dans l’eau, avec un morceau de charbon de bois pour éviter le verdissement du liquide.

Photo Capucine30 DLWeb .

(*) Pruine : fine pellicule cireuse naturelle.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 08:33

nullMalgré son surnom, ce bégonia nénuphar ne sera pas l'ornement du bassin de votre jardin. C'est une plante d'appartement dont la forme des feuilles rappelle un peu celle celle des magnifiques plantes aquatiques. Rondes, charnues, d'un beau vert brillant, légèrement ourlées, au revers pourpre.

Au printemps, des grappes de petites fleurs roses apparaissent au sommet de longues tiges.
Begonia X. erythrophylla est de petite taille, il ne dépasse pas une vingtaine de centimètres de haut. Il aime une lumière tamisée et une humidité élevée. D'après les guides de jardinage, l'idéal est de placer son pot sur une soucoupe remplie de galets et d'eau. Voire de bassiner régulièrement le feuillage (pulvériser de l'eau ). Le mien est dans une coupe munie d'une soucoupe et il ne s'en porte pas plus mal.
L'oïdium touche parfois le bégonia nénuphar. Cela n'est jamais arrivé au mien.

Si des taches brunes apparaissent sur les feuilles, c'est que la plante manque d'eau. Attention, la plante craint le froid, qui fera jaunir et plier ses feuilles.
Pour la multiplier, je choisis de grandes feuilles que je fais enraciner dans l'eau. C'est ma méthode préférée, celle qui a fait ses preuves. On peut aussi bouturer un tronçon ou couper un morceau de rhizome.
Lors du rempotage, manier la plante avec précaution car ses feuilles sont assez fragiles.null

Photos capucine30

Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30

null

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 16:38


Cyclamen persicum, le bon vieux cyclamen est, avec le chrysanthème, la plante vedette de ce début d’automne. De toutes les tailles et de toutes les couleurs, il apporte une note de couleur dans nos maisons. Il peut aussi remplacer au cimetière le traditionnel chrysanthème que l’on offre à nos morts.

Il fait partie de la même famille que les primevères, les primulacées, et nous vient du Moyen Orient. L'espèce botanique ne fleurit qu'en automne-hiver. Mais les variétés modernes fleurissent toute l'année.
Les fleurs, très abondantes, sont portées par le longues tiges qui émergent du feuillage vert panaché d’argent.

Les cyclamens aiment une lumière vive, mais pas le plein soleil. L'ombre leur convient aussi. Attention à ne pas faire pourrir les tubercules qui sortent en partie du mélange terreux. La meilleure solution pour les arroser sans danger consiste à verser l’eau directement dans la soucoupe et à vider l’excès quand la surface de la terre colle aux doigts, signe que le mélange est humide. Une plante gardée au frais (pas plus de 18°) vivra plus longtemps que celle d’un appartement surchauffé.

Pour garder la beauté de la plante, on supprime les fleurs fanées et les feuilles jaunies. 

Les cyclamens sont aussi les plantes idéales pour garnir potées et jardinières pour la terrasse.
On s’en débarrasse généralement en fin de saison, quand il a fini de fleurir. Mais on peut essayer de le faire refleurir. En juin, quand les feuilles jaunissent, le mettre au repos et au régime sec. Ne reprendre l’arrosage qu’au début de l’automne. Si vous avez de la chance, de petites feuilles renaîtront du bulbe.

Il est aussi possible de récupérer les graines et de les semer. Mais ceci est plutôt une affaire de spécialiste.
Il n'empêche que c'est toujours un plaisir, teinté de fierté, d'arriver à obtenir des plants par semis. Et de pouvoir dire : "C'est moi qui l'ai fait."

Photos Capucine30 DLWeb
Plus d'infos sur les sites
www.cyclamen.com  et www.ville.montreal.qc

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • : J'ai un petit jardin dans le Gard. J'y cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je trouve mon bonheur entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes reussites mais aussi mes echecs. Je vous montre les photos de mes plantes preferees. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs. Photos capucine30 Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30
  • Contact

Recherche