Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 14:29
C comme calibrachoa

Le calibrachoa, qui fait partie de la famille des Solanacées, est un  cousin du bon vieux pétunia. Mais en version miniature. Ses nombreuses clochettes colorées en font un sujet idéal pour garnir des suspensions et obtenir de magnifiques cascades. Mais il se plait aussi en massif, planté en pleine terre.

Dans leurs régions d’origine, les provinces du sud du Brésil et du nord de l’Uruguay, les calibrachoas sont des vivaces. Sous nos climats, ils sont cultivés en annuelles. Un peu comme celle des pourpiers, leur floraison dure très longtemps. Sous nos latitudes, on profite de leur spectacle de mai à octobre. Offrez leur une exposition ensoleillée à mi- ombre.

Durant les fortes chaleurs, n’oubliez pas de les arroser copieusement, surtout si elles sont en pot ou en suspension. Il ne faut pas que leur terre se dessèche.

La hauteur de ces plantes varie de 15 à 50 cm.

Quand les fleurs auront séché, vous pourrez récupérer les graines, situées dans les capsules marron. Conservez-les à l’abri de l’humidité jusqu’au printemps prochain. Personnellement, je récupère pour cet usage des paquets de cigarettes vides auprès d’amis fumeurs. L’odeur de tabac éloigne les insectes qui pourraient être tentés de venir grignoter mon trésor végétal. J’utilise aussi de petits bocaux en verre et des tubes d’aspirine munis d’une capsule anti-humidité.

Documentation : http://www.jardiner-alin.fr/fiche/calibrachoa.html#moVWpf0sBvRcdW8X.99

Photo Capucine30 redig-web.com

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 17:50
Les acanthes se sont installées au pied du sureau du potager.©redig-web.com

Les acanthes se sont installées au pied du sureau du potager.©redig-web.com

Acanthus mollis est elle aussi une plante emblématique du bassin méditerranéen. Elle fleurit de juin à juillet. Elle arbore des hampes portant des fleurs d'un délicat blanc-rose bordées de pourpre qui peuvent atteindre 1,50 à 2 mètres de hauteur. Elle aime les sols bien drainés et une exposition soleil-mi ombre. Sous un climat doux, ses feuilles coriaces et piquantes sont persistantes.

Attention, pensez à lui laisser de la place car la plante est de belle taille. Elle déteste être dérangée. Pour la multiplier, il est donc conseillé de ne pas chercher à diviser une touffe mais à semer les graines que vous récupérerez après la floraison.

En cas de sècheresse intense, arrosez-la sous peine voir ses feuilles pendre, justifiant alors parfaitement son nom d’"acanthe mollis". Le gel, s’il se prolonge, peut faire disparaître la plante mais celle-ci renaîtra au printemps suivant.

La légende attachée à la plante est empreinte de violence. Dans la mythologie grecque, Acanthe (Akantha) était une nymphe. Apollon (dieu du soleil) voulut l'enlever et elle le griffa au visage. Pour se venger, il la métamorphosa en une plante épineuse qui aime le soleil, et qui porte depuis son nom.

La feuille d'acanthe est le décor caractéristique des chapiteaux de l'ordre corinthien ; c'est aussi un des plus fréquents motifs des sculptures de l'art roman.

Photo Capucine30 redig-web.com

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 15:18

DSCN6453-001.jpg

 

Pour changer un peu des éternelles ipomées bleues, cette année, j’ai investi dans un paquet de « géante Scarlett o’Hara ».

Le descriptif parlait de plantes qui peuvent atteindre 5 mètres de hauteur. Première constatation : elles méritent bien leur surnom de "géantes". Les jeunes plantes sont parties à l’assaut des tuteurs que je leur avais installés avant d’aller explorer le toit du cabanon. Trouvant sans doute le terrain trop chaud, elles ont finalement choisi de redescendre et de se caler contre la façade. Par contre, elles n’étaient guère pressées de fleurir. Il n’y a pas plus d’une petite semaine que je peux admirer leurs corolles pourpres. Le Paysan, qui commercialise ces graines, me promet une floraison jusqu’aux premières gelées. Comme nous sommes dans le Midi, je peux espérer profiter encore longtemps de ces belles trompettes colorées.

Un petit bémol : leur floraison est vraiment éphémère : quelques heures à peine.

Photo Capucine 30 DLWeb 30

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 23:00

Néflier du japon 

néflier en fleursN comme néflier mais on pourrait aussi dire B comme bibacier.

Quand on me l’a donné, il ne faisait qu’une dizaine de centimètres. Trente ans plus tard, le néflier du Japon (*) fait plusieurs mètres de haut. Les oiseaux aiment s’y cacher et le chien apprécie son ombre.

Le néflier est l’ornement de la cour avec son feuillage coriace persistant, d’un vert soutenu. Quand il est en fleurs, l’atmosphère est animée des  centaines d’insectes butineurs attirés par sa floraison au parfum qui rappelle celui des amandes. Il produit chaque année des kilos de petits fruits jaune orangé. Malheureusement, à part la première récolte qui se révéla abondante et succulente, les suivantes ne sont pas de la même veine. Les petits fruits sont souvent tachés et sèchent. Dommage car les nèfles sont réputés pour leur teneur en calcium et en vitamines. On peut en faire des compotes, des confitures ou même de la liqueur.

Les ouvrages spécialisés nous apprennent que le néflier du Japon (Eriobotrya japonica) est originaire des forêts de l'Himalaya, et de l'est de l'Asie. Il fait partie de la grande famille des Rosacées.

Le néflier se plait au jardin, à l’abri d'un mur qui le protégera des vents froids. Si vous voulez qu’il fructifie bien, offrez-lui un emplacement très ensoleillé.  

On peut aussi le cultiver dans un grand pot sur la terrasse,  ce qui permettra de le mettre à l’abri des froids qui compromettent la fructification.

Il se multiplie naturellement avec la fructification des fruits tombés à terre. Quand la nature aura fait son œuvre, il ne vous restera plus qu’à récupérer les jeunes sujets et à les rempoter. Ils feront le bonheur de vos amis.

(*)A ne pas confondre avec le néflier commun qui, lui, a un feuillage caduc.

Photo Capucine 30 DLWeb

 

 

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 23:00

DSCN5359-002.jpg

Le bleu de la lavande rime avec le bleu du ciel du sud. Quoi de plus beau qu’une touffe de lavande dans un jardin, ou dans une belle poterie ?

Un petit tour sur wikipedia nous apprend que la lavande nous est arrivée de l'ouest du bassin méditerranéen. Nos grands-mères la mettaient dans les armoires pour parfumer draps et serviettes mais les Romains l’utilisaient déjà pour conserver le linge et parfumer les bains.

Il y a plusieurs sortes de lavande. On distingue Lavandula angustifolia, ou lavande vraie. À l'état sauvage, elle pousse naturellement surtout en haute Provence au-dessus de 700 à 800 mètres d’altitude. Cet arbrisseau qui peut atteindre 0,50 m de haut présente des feuilles de couleur gris-vert et des épis floraux dont la couleur varie du mauve pâle au violet. Il y a aussi Lavandula latifolia, ou lavande aspic, très odorante. Lavandula x intermedia, ou lavandin, est la plus cultivée. Il y a enfin lavandula stoechas, ou lavande stéchas, lavande papillon. C’est celle-là que nous rencontrons à l'état sauvage, sur tout le pourtour méditerranéen.

Chaque été, je ramène de mes balades dans la garrigue de quoi faire quelques petits sachets de lavande qui iront embaumer mes armoires. Ces navettes de lavande (nom donné à ces sachets), en plus de dégager une bonne odeur, sont censées éloigner les mites.

Cette lavande papillon est très différente de celle que nous achetons en jardinerie et qui nous offre des épis volumineux qui font le régal des papillons.

Photo Capucine30 DLWeb

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 08:46

magnolia.JPG

 

DSCN5071-001.jpgEn passant devant le jardin de mon voisin, mon regard a été attiré par les énormes fleurs de son magnolia.

 L'arbre n'est pas encore très grand et la taille de ses fleurs n'en paraît que plus énorme.

 Une bonne quinzaine de centimètres, d'un joli blanc laiteux. 

DSCN5075-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Les magnolias appatiennent  à la famille des Magnoliacées, qui comprend environ cent dix espèces, essentiellement des arbres et arbustes (source : wikipedia). L'espèce est très vieille car on a découvert des spécimens fossilisés datant de 95 millions d'années. Ses fleurs gigantesques, en forme de coupe,  lui servent à attirer les insectes pollinisateurs nous apprennent les ouvrages de botanique. Ses feuilles, d'un joli vert vernissé, sont très coriaces, caduques ou persistantes selon les espèces.

Le magonolia n'est pas pressé de nous offrir sa magifique floraison, j'ai lu qu'il lui faut en général quinze à trente ans pour fleurir. Les fruits, en forme de cône, contiennent des graines à tégument rouge. Mon gentil voisin m'a promis de m'en donner en fin de saison.

Photos Capucine30, DL Web

DSCN5076-001.jpgDSCN5076-001.jpgDSCN5076-001.jpgDSCN5076-001.jpgDSCN5076-001.jpgDSCN5076-001.jpg

 

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 09:02

Le Pyracantha, communément appelé "buisson ardent" , est un vigoureux arbuste persistant et épineux de la famille des Rosaceae.

Les encyclopédies nous apprennent que son nom vient du grec Pyros, le feu et Acantha, l'épine. Le Pyracantha est originaire du sud de l'Europe et de l'Asie. Il peut atteindre 6 mètres de haut. C'est un proche parent du Cotoneaster, mais les Pyracanthas ont des feuilles dentelées coriaces de 2 à 4 cm de long et de grosses épines. Ils donnent, en fin de printemps, des fleurs blanches, qui laisseront place à des petits fruits rouges (jaunes ou orangés selon la variété) en grappe en automne.

On utilise souvent les Pyracanthas pour bâtir des haies défensives. Mais les oiseaux apprécient aussi ses jolies baies aux couleurs vives. La plante est peu toxique

Ce végétal ayant été l’objet voici quelques années du feu bactérien, sa culture a été un temps interdite. De nouvelles variétés ont été développée et la plante n’est aujourd’hui considérée « planta non grata » dans nos jardins.

Le Pyracantha a une croissance assez rapide. Attention, plus vous le taillerez et plus il grandira. A sa plantation, ne faites pas comme moi. Espacez les pieds de plus d’un mètre et ne l’installez pas trop près d’un mur.

Facile à vivre, il se contente de peu : soleil ou mi-ombre, terre riche ou sol calcaire. En bonne plante invasive, il s’adapte. J’ai eu la surprise d’en retrouver en plusieurs endroits du jardin. Un conseil : si vous ne souhaitez pas le conserver, arrachez-le vite car il est très dur à déraciner quand il est grand.

Photo Capucine30

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 23:00

 

agave.jpg

 

L’agave fait partie de la famille des Agavacées. Il est également connu sous les noms de "pita", "maguey" ou "cabuya". L’espèce est originaire du continent américain, principalement du Mexique mais aussi du sud-ouest des États-Unis, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Certaines espèces ont été acclimatées dans les régions méditerranéennes ou sur d'autres continents, en Indonésie notamment par les colons néerlandais pour la production de fibres textiles (source : Wikipédia).

Ces plantes présentent une rosette de feuilles épaisses, succulentes, se terminant par une pointe acérée et présentant des bords épineux. Les agaves ont une croissance lente et il faut attendre plusieurs années pour les voir fleurir. L'espèce ne fleurit qu'une seule fois avant de mourir. La grande hampe florale (jusqu'à 8 mètres de haut sur Agave americana) porte en général de nombreuses fleurs tubulaires. La multiplication est assurée par les graines et aussi par des rejets à la base de la rosette et dans un rayon d'un ou deux mètres, tout au long de la vie de l'individu et au moment de sa disparition après floraison.

Agave americana, a été introduit en Europe vers le milieu du XVIe siècle. Il s'est répandu dans le milieu naturel tout autour de la Méditerranée, bien qu'il craigne les fortes gelées. Il est cultivé pour son bel aspect, avec une bande jaune sur le bord de feuilles ou une bande blanche dans le milieu des feuilles.

On le sait peu mais fleurs, feuilles (surtout au printemps quand elles sont riches en sève), tiges florales (torréfiées, elles sont sucrées comme de la mélasse), et sève sont comestibles. C’est à partir de cette plante que sont fabriqués la tequila et le mezcal. Et ses fibres donneront du sisal. Séchées, les tiges peuvent être utilisées pour fabriquer des sortes de flutes.

Photo Capucine30

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 23:00

DSCN4204-001.jpg

L'odeur suave du seringat est pour moi synonyme beaux jours et de chaleur. Après avoir vécu des année en pot sur une terrasse, le mien a pris ses aises au jardin. Il dépasse aujourd'hui allègrement les trois mètres.

Philadelphus, le seringat fait partie de la famille des saxifragées.On retrouve l'une de ses quarante espèces de l'Europe du Sud au Caucase, de l'Asie à l'Amériquedu Nord. Comme le buddléia, il attire les papillons.

Je le classe parmi les faciles à vivre du jardin ; pourvu qu'il ait assez de soleil, il n'est pas très regardant sur la terre. de temps à autre, après la floraison, je taille le bois mort ou les branches disgracieuses, pour lui redonner une forme plus harmonieuse.

Photo Capucine30

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 19:12

DSCN3503-002.jpgJ'ai croisé sur ma route, en septembre, au cours d'un périple sur la côte Aquitaine, de magnifiques rosiers Adenochaeta. Leurs fruits d'un beau rouge appétissant ont attiré mon attention. J'en ai récoltés quelques-uns mais je ne pense pas que j'arriverai à en faire jaillir un de ces très beaux rosiers.

Mais, c'est bien connu, qui ne tente rien n'a rien. Alors j'essaierai d'en semer au printemps.

Photos Capucine 30 DLWeb

DSCN3504-001.jpg

Repost 0
Published by redig-web.com capucine30 - dans Plantes de jardin
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • Le blog de capucine30
  • : Je possède un petit jardin dans le Gard où je cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je m'éclate entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes réussites mais aussi mes échecs. Je vous montre les photos de mes endroits préférés. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs.
  • Contact

Recherche