Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 14:36
Les futures plates-bandes ont été retournées une première fois.©redig-web.com

Les futures plates-bandes ont été retournées une première fois.©redig-web.com

Cette année, pas question de me laisser déborder par le calendrier. Avec l’autorisation du propriétaire, je m’apprête à me lancer dans ma cinquième expérience de potager.

Un gentil voisin est venu retourner la terre de mes futures plates-bandes avec son motoculteur. Les mauvaises herbes enfouies lors de cette opération feront un excellent engrais vert. D’ici quelques semaines, l’opération sera renouvelée.

J’ai tenté de sauver les pieds de cèleri de l’année dernière. L’un des deux semble avoir repris ; je suis plus dubitative pour le second. Quant au pied de blettes, il était trop imposant pour être transplanté. Ses feuilles, cuites comme des épinards, ont donc terminé dans un joli gratin. Si j’en plante un autre cette saison, je l’installerai dans un endroit où il ne gênera pas les travaux de préparation.

Les framboisiers, qui m’ont offert quelques fruits fin décembre, ont été taillés. Pour leur troisième année d’existence, ils devraient m’offrir de jolies récoltes.

A signaler une initiative intéressante de la marque de graines Le Paysan qui commercialise dans une même pochette des graines de persil commun et de persil frisé. Les cuisinières apprécieront.

Capucine30 redig-web.com

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 18:34
Un amandier en fleurs en janvier, c'est plutôt rare ©redig-web.com

Un amandier en fleurs en janvier, c'est plutôt rare ©redig-web.com

Décidément, la douceur des températures a des effets pervers sur la nature. Après les orchidées rencontrées la semaine dernière, ce matin, mon œil a été attiré par cet amandier en fleurs.

C'est une jolie vision mais je pense que ce n'est pas bon pour cet amandier car nous venons à peine de connaître les premières gelées. Et sa floraison printanière -donc sa production - pourrait bien en pâtir.

Photo Capucine30 ©redig-web.com

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 16:12
Orchidée Orchis janvier 2016 ©redig-web.com

Orchidée Orchis janvier 2016 ©redig-web.com

Une orchidée Orchis qui fleurit à la mi-janvier, voilà une rencontre peu courante. D'habitude, il faut attendre la mi-mars pour les voir essaimer le long des chemins.

Encouragée par la douceur qui persiste en cette mi-janvier, celle-ci n'a pas hésité à pointer son nez au bord du fossé. Saisissant contraste entre les feuilles de chêne de la saison dernière véhiculées par le vent et cette fleur symbole de renouveau de la nature.

C'est sans doute un effet du réchauffement climatique.

Photo capucine30 redig-web.com

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 20:49

La période précédant Noël est riche en manifestations en tout genre. Issues des traditions religieuses comme les crèches ou les pastorales, mais aussi commerciales comme les marchés de Noël et autres foires aux produits festifs.

Voici une sélection gardoise, qui sera réactualisée au fil des jours.

CRECHES

A Parignargues

Cette année encore, il est possible d’admirer la crèche animée de l'abbé Jeanjean, considérée comme un trésor d'art populaire, dans l'église de Parignargues.

Elle est visible tous les jours de 14 heures à 17 h 30. Entrée libre.

A Comps

L'église de la place Sadi-Carnot abrite une crèche provençale de grande dimension. Plus de 500 santons retraçant la vie du village, les bâtisses de jadis et les vieux métiers y sont présentés sur 100 m².

Samedi 19 décembre et dimanche 20 décembre, de 10 h 30 à midi et de 14 heures à 17 h 30. Entrée libre.

A Méjannes-le-Clap

La crèche provençale de Méjannes est de belle taille. Avec plus de 250 santons amassés par un couple de passionnés depuis 20 ans, elle offre de nombreuses scènes traditionnelles : la Nativité, la vie en Camargue et dans les Cévennes.

Elle est visible les samedis et dimanches de 14 à 17 heures, jusqu'au 10 janvier inclus, dans la chapelle.

A Cornillon

Jusqu'au vendredi 25 décembre, à l'église du village, de 10 heures à midi et de 14 à 19 heures (les jeudis 25 décembre et 1er janvier, de 15 à 18 heures), il est possible d’admirer une crèche présentant plus de 900 santons mis en scène.

A Avignon

Des crèches implantées en plusieurs lieux de la ville montrent des santons mis en scène dans des paysages typiques de Provence: églises du centre-ville, Palais du Roure, église des Célestins.

SANTONS

A Beaucaire

Les Santonales offrent la possibilité de voir la collection d'Antoine Massei composée de plus de 200 santons habillés, présentés autour du thème de la foire de Beaucaire et de Frédéric Mistral.

A voir tous les jours de 14 à 19 heures, sauf le 25 décembre et le 1er janvier. La salle est située au 27 bis, quai du Général-de-Gaulle. Entrée libre.

CONCERTS

A Nîmes

L'ensemble polyphonique Double Chœur de Nîmes, accompagné à l'accordéon classique par Jérémy Buirette, présente un répertoire de musiques symphoniques, sacrées, chœurs d'opéra, chants de Noël et d'extraits du Requiem de Mozart.

Dimanche 20 décembre, à 16 heures, à l’église Saint-Joseph les trois piliers, route de Sauve, Nîmes. Entrée : 12 €, gratuit pour les moins de 18 ans.

A Sommières

L’ensemble vocal de Sommières, dirigé par Laurent Richard, se produira dimanche 20 décembre, à 18 h 30 à l‘église de Sommières. Entrée libre.

TRADITIONS RELIGIEUSES

Pastrage à Bellegarde

Samedi 19 décembre, à partir de 17 heures, des centaines de moutons et leurs bergers (pastres) traverseront le village, accompagnés par un défilé réunissant les fifres, le maire, le curé, les Rois mages, les métiers d'autrefois et les gens costumés (départ de l'Antre).

Pastorale à Sainte-Anastasie

La pastorale des ravis, c’est un spectacle réunissant 60 comédiens et chanteurs sur scène.

Samedi 19 décembre, à 20 h 30, au foyer Paul-Maubon, Aubarne, Sainte-Anastasie.

Entrée : 8 €, 2 € pour les moins de 12 ans.

MARCHES DE NOEL

A Jonquières-Saint-Vincent

Samedi 19 décembre, de 9 à 19 heures, au centre socioculturel, rue Saint-Laurent

A Uzès

Dimanche 20 décembre, à partir de 11 heures, sur la place aux Herbes, marché de trufficulteurs et marché de Noël.

A Avignon

Jusqu'au 3 janvier, le marché de Noël, sur les places de l'Horloge, Saint-Didier et des Corps-Saints, propose produits alimentaires festifs, santons et cadeaux divers.

Manège, jeux, spectacles de rue et une patinoire place Pie donnent un air de fête à la ville.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 17:40
La saison 4 du potager à l’heure du bilan

C’était ma première saison seule à la barre du potager. J’ai commis quelques erreurs mais je pense que le bilan est globalement positif.

J’ai fait le choix d’acheter mes premiers plants dans une jardinerie et je m’en félicite. Mes plants de tomate cœur de bœuf ont tenu leurs promesses et j’ai eu une belle récolte. Certes, elles auraient été plus grosses si j’avais pincé quelques tiges. Il faudra que je pense à le faire l’année prochaine. Je viens de récolter les derniers spécimens, qui finiront de murir dans un cageot entreposé dans le cellier.

J’ai arraché tuteurs en bambou et piquets de fer qui seront nettoyés et remisés au sec pour la prochaine saison.

Trois pieds de poivrons et cinq d’aubergines (trois violettes et deux striées) ont suffi à mes besoins. J’ai même pu en donner à mes voisins.

Côté courgettes, le bilan est plus mitigé. J’ai entendu beaucoup de jardiniers autour de moi dire que ce n’étais pas une année à courgettes. En fait la récolte d’arrière-saison a été plus belle que celle de juillet et août.Un potiron et un butternut ont fini par récompenser ma patience.

Belle réussite aussi avec mon semis de haricots verts. L’année prochaine je mettrai sans doute deux rangs, décalés le temps pour prolonger le plaisir de manger des haricots verts frais.

Il reste quelques légumes prêts à passer l’hiver : un pied de cardes et deux pieds de cèleri. Dommage que je ne les ai pas installés le long de la clôture car, placés au milieu du potager, ils vont m’empêcher de faire retourner la terre une première fois avant l’hiver. Avec Louis, nous avions commis la même erreur l’an dernier. Je me décerne une mauvaise note pour cet emplacement peu pratique.

L’année prochaine, promis juré, il n’y aura plus de salades frisées dans mon potager. Elles se sont flétries très vite. Si j’avais su, je n’aurais acheté que des plants de feuilles de chêne.

Mes framboisiers, maintenant âgés de 2 ans, vivent leur vie. Je vais supprimer le bois mort et désherber leur pied. Je pressens une troisième récolte encore plus généreuse que cette année. Miam miam.

La saison 4 du potager à l’heure du bilan
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 15:58

Dans le cadre de la loi sur la Nouvelle organisation territoriale (NOTRe) promulguée en août, le préfet du Gard, Didier Martin, a décidé de fusionner les 14 communes qui composent la communauté Leins Gardonnenque à Nîmes métropole (composée actuellement de 27 communes). La carte définitive sera arrêtée le 31 mars 2016.

Cette décision a provoqué une vive émotion dans ce territoire qui veut défendre un service de proximité et la qualité de vie de ses habitants. Le dossier a été inscrit (ou le sera prochainement) à l’ordre du jour des conseils municipaux des différentes communes.

Depuis quelques jours, une pétition a été lancée pour le maintien de la communauté de communes Leins Gardonnenque. Elle sera adressée à Didier Martin, Préfet du Gard, et Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation.

La pétition a déjà recueilli près de 800 signatures. Signer la pétition, c'est montrer que les habitants de ce territoire veulent exister en dehors de ses deux grands voisins aux intérêts si différents ses siens.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 19:29

Voici quelques idées de sorties pour cette semaine.

ACTUALITE

Foire de la pomme et de l'oignon au Vigan

Le Vigan célèbre ce dimanche la pomme reinette et l'oignon doux de 9 h 30 à 18 heures. Ne ratez pas la spectaculaire pyramide de pommes et d’oignons qui trône dans la ville. Elle vaut le détour. Et faites un tour au grand marché du terroir qui réunit 90 producteurs, éleveurs, agriculteurs.

Pour le déjeuner, vous n’aurez que l’embarras du choix. :

- Repas des producteurs : élaboré par les agriculteurs et agricultrices de la Coopérative. Réservation le jour même, à l’Office de tourisme ou sur le stand Point info, place du quai à côté de la pyramide.

- Vente à emporter sur les stands : soupe à l'oignon, beignets d'oignon, brasucade de châtaigne, grillades, crêpes.

- Menus "spécial Foire" des restaurateurs du Pays Viganais.

NATURE

Découvrir la Camargue au Pont de Gau (Camargue)

Au cœur de la Camargue, aux portes des saintes-Maries, le parc ornithologique du Pont de Gau est à la fois un parc zoologique, une réserve ornithologique, un centre de soins…

On y trouve des sentiers qui serpentent au milieu des marais et des étangs, et permettent d’observer les oiseaux sédentaires et des migrateurs Le promeneur a à sa disposition 6 km de sentiers balisés. Au fil de la balade, tours et cabanes permettent de très bonnes observations, sans effaroucher les oiseaux. A condition de garder le silence.

PETITS MARCHES

La Grand-Combe. Le mercredi et le samedi matin sur les place de Bouzac et alentours.

Saint-Geniès-de-Malgoirès. Tous les samedis matin, un petit marché s’installe sur les boulevards. C'est l’occasion de découvrir les produits du terroir local et de rencontrer les artisans. On y trouve des fruits et des légumes, du pain bio, des pâtes fraîches, des œufs bio, du miel… Il y a aussi des artisans qui proposent bijoux et vêtements.

Saint-Jean-du-Gard. Le mardi, sous la halle et dans les rues du village. Marché alimentaire. Artisans durant la saison estivale.

Sommières. Tous les samedis, marché de producteurs, sur la place du marché. On y trouve uniquement des produits alimentaires.

Uzès. Le samedi matin, sur les boulevards et les places du centre-ville.

DECOUVRIR DES JARDINS REMARQUABLES

Les jardins de la fontaine à Nîmes (Gard)

Les jardins de la Fontaine sont un véritable enchantement pour les yeux. En bas, une vaste esplanade plantée de grands arbres, où il fait bon pique-niquer sur les pelouses. Et le réseau de canaux.

A ne pas manquer, le petit jardin qui jouxte les restes du temple de Diane (au fond à gauche).

Ensuite, une grande volée d'escaliers à balustres mène dans les étages supérieurs et jusqu'à la tour Magne, qui domine la ville.

L'entrée du jardin est gratuite mais la visite de la tour coûte 2 €.

CHINER LE WEEK-END

Anduze (Gard, Cévennes). Une brocante s'installe tous les dimanches matin sur le parking de Super u, au bord du Gardon, de 6 à 13 heures.

Beaucaire. Tous les mercredis de 7 à 13 heures sur le parking des arènes et le champ de foire.

La Grand-Combe.Tous les dimanches de 7 à 13 heures, brocante d'outillages, pièces mécaniques et automobiles d'occasion.

Saint-Ambroix. Tous les samedis matin de 8 à 13 heures sur la place de l'Esplanade.

Sommières. Tous les samedis de 7 heures à 13 h 30 sur l'esplanade.

Saint-Christol-lez-Alès (Gard, Cévennes). Tous les samedis, de 8 à 13 heures, sur la place du Millénaire.

Uzès. Le dimanche matin.

Cette liste n'est pas exhaustive.

Si vous désirez recevoir cette sélection de sorties, laissez un message dans la rubrique commentaires de cet article.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 08:11

Dans la nuit du samedi 24 octobre au dimanche 25 octobre 2015, on change d’heure. On repasse à l’heure d’hiver. Casse-tête pour les uns, simple formalité pour les autres.

C’est pourtant simple : à la fin du mois d’octobre, on recule d’une heure ; à 3 heures du matin, il ne sera en fait que 2 heures. Pour simplifier, les gros dormeurs pourront s’adonner à leur passion une heure de plus.

A chaque fois c'est la même chose. ce jour-là, on rencontre une foule de gens déboussolées. Faites comme moi, changez donc l'heure avant de vous coucher. A 23 heures, décidez donc qu’il n’est que 22 heures. Et tout sera plus simple au réveil.

L'heure d'été a été instituée en France en 1975, suite au choc pétrolier de 1974. Il s’agissait de réaliser des économies d'énergie en réduisant les besoins d'éclairage, faire correspondre au mieux les heures d'activités avec les heures d'ensoleillement pour limiter l'utilisation de l'éclairage artificiel.

Le régime de l'heure d'été a été introduit dans l'ensemble des pays de l'Union européenne au début des années 1980. Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l'Union européenne, il a été décidé d'harmoniser ,par une directive du Parlement Européen et du Conseil, les dates de changement d'heure.

Ainsi, depuis 1998 pour l'ensemble des pays de l'Union européenne, le passage à l'heure d'été intervient le dernier dimanche de mars, à 2 heures du matin, et le passage à l'heure d'hiver intervient le dernier dimanche d'octobre, à 3 heures du matin.

Plus d’infos sur le site http://www.developpement-durable.gouv.fr

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 14:56

La châtaigne est soumise au même type de réglementation que le champignon. Le principe est le même : une terre est rarement sans maître et le propriétaire du terrain est aussi propriétaire de ce qui y pousse. Surtout si c’est le fruit de son travail.

Il existe une réglementation sur le ramassage et la cueillette de fruits sauvages qui sont interdits sans l’accord préalable du propriétaire ou du producteur (article 549 du code civil). Renseignez-vous donc avant de ramasser des châtaignes.

« Respectons le fruit du travail des producteurs » insiste le site http://www.chataignier.fr , qui rappelle que « ramasser des châtaignes sans autorisation est du vol » . Et que ce vol est réprimé par le code pénal (article L 311-1). Le vol est puni d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 3 ans et d’une amende de 45 000 euros. Si des clôtures sont dégradées, la peine de prison peut monter jusqu’à 5 ans et l’amende à 75 000 euros.

Un peu partout en Cévennes, les castanéiculteurs (les producteurs de châtaignes) proposent régulièrement des visites de leurs châtaigneraies. Renseignez-vous dans les offices de tourisme.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 15:05

L’ouverture générale de la saison 2015-2016 a eu lieu le dimanche 13 septembre 2015. L’ouverture dans les vignes a lieu le dimanche 4 octobre 2015.

Le sanglier se traque depuis le 15 août ; les battues ont généralement lieu le mercredi. Avant de vous aventurer sur un chemin, vérifier bien qu’il n’y a pas de panneau indiquant une "battue en cours".

La fermeture générale (petit gibier et sanglier) est fixée au 29 février 2016. Mais les dates ne sont pas identiques pour toutes les espèces. C’est ainsi que la chasse au lièvre et à la perdrix ferme le 15 décembre. Lapins de garenne et faisans peuvent être chassés jusqu’au 10 janvier ; le chevreuil jusqu’au 31 janvier.

La fermeture du sanglier peut être repoussée en fonction de l’importance de la population et des dégâts qu’elle occasionne aux cultures ; le préfet prend alors un arrêté.

Les mardis et vendredis, à condition qu’ils ne soient pas fériés, sont des jours de non-chasse. Profitez-en pour aller vous balader ces jours-là.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de capucine30
  • : J'ai un petit jardin dans le Gard. J'y cultive fleurs et arbustes. Et un potager où je trouve mon bonheur entre tomates et herbes aromatiques. Je vous raconte leur vie au jour le jour, avec mes reussites mais aussi mes echecs. Je vous montre les photos de mes plantes preferees. Je vous fais part de mes trouvailles : lectures, bons plans, idées de balades. Dans le Gard ou ailleurs. Photos capucine30 Retrouvez  les nouvelles de mes jardins et les actualités du monde végétal sur la page Facebook Jardin en liberté 30
  • Contact

Recherche